20.3.07

La Belle Ecole, 1ère Ecole d’Art de Vivre à la Française, une réussite entrepreneuriale au féminin


2006, l’année de tous les succès pour la Belle Ecole !
Ce nouveau concept « Art de Vivre » a séduit plus de 5000 particuliers et 300 entreprises. Cette année, la société a triplé son chiffre d’affaires, a recruté et a lancé de nouveaux ateliers très tendances.


Une belle aventure…
La Belle Ecole, première et unique Ecole d’Art de Vivre à la Française est née à l’automne 2004, de la rencontre entre 3 femmes : Aude de Thuin, Constance Mathieu-Rietzler et Camille de Wouters. Typiquement parisiennes mais aux parcours très internationaux, elles sont conscientes que Paris est le berceau de l’Art de Vivre. Elles décident d’unir leurs talents et leurs expériences complémentaires pour développer la première école d’Art de Vivre à la française, qui rassemble les meilleurs professeurs.

La Belle Ecole donne accès aux techniques et au savoir-faire des plus grands professionnels de l’Art de Vivre au travers d’ateliers de deux heures à la semaine complète sur : l’art floral, l’art de la dégustation, l’élégance à la française, les arts culinaires, les arts décoratifs et recevoir à la française. Chaque cours s’appuie sur une théorie et une technique très précise, mais avant tout sur la pratique. Les cours de La Belle Ecole sont avant tout interactifs et participatifs.

Un beau succès…
La Belle Ecole remporte un vif succès et a atteint son équilibre avec un CA 2006 de 650K€ (contre 215K€ en 2005).

Quelques chiffres éloquents pour 2006 :

- Plus de 5 000 particuliers ont participé à des ateliers dont 30% d’étrangers (touristes haut de gamme, plus de 25 nationalités différentes).

- Plus de 30 000 visiteurs uniques se sont rendus chaque mois sur le site wwww.labelleecole.fr pour s’inscrire ou se renseigner sur les cours dispensés.

- Plus de 300 entreprises ont fait confiance à La Belle Ecole pour organiser des événements haut de gamme pour leurs clients ou des incentives pour motiver leurs collaborateurs ; Accor, Accenture, Danone, Clifford Chance, L’Oréal, Morgan Stanley, Sanofi-Aventis etc….

- L’équipe de Belle Ecole s’est largement renforcée avec l’arrivée de 6 personnes en 2006 (dont 2 commerciaux) et récemment Gabrielle de Lesquen a rejoint le management de La Belle Ecole en qualité de Directrice Marketing.

- La Belle Ecole crée en permanence des ateliers uniques, originaux et très tendances : « French Etiquette » (pour apprendre les bonnes manières et les règles actuelles de bienséance) , « Fashion mais pas victime » (pour être au fait des tendances de l’année et être chic tout en respectant sa personnalité… et son budget), et le tout nouveau « French Galanterie » (pour apprendre ou rappeler aux hommes les règles de la galanterie et remettre cette tradition au goût du jour), etc…

De belles perspectives…
La Belle Ecole ne compte pas s’arrêter là et prévoit un CA de 1500K€ en 2007.

Actuellement, les ateliers de la Belle Ecole ont tous lieu dans des endroits prestigieux et adaptés à chaque occasion et chaque thème: hôtels parisiens, cuisines design, appartements privés prestigieux, ateliers-boutiques etc… L’entreprise envisage d’ouvrir un lieu unique, design et élégant à Paris pour organiser l’ensemble des ateliers.

La Belle Ecole souhaite également exporter ce nouveau concept « Art de vivre » à l’étranger et réfléchit à l’ouverture prochaine de filiales, notamment à Londres. Enfin, l’objectif est de devenir la marque de références dans l’art de vivre, et de lancer et commercialiser des produits dérivés (Bougies parfumées, Livres, DVD etc…). Il existe déjà des tabliers et un parfum aux couleurs de la Belle Ecole.


A propos de… :
Constance Mathieu-Rietzler – Co-Fondatrice, Associée Gérante
Issue, d’une famille d’entrepreneurs depuis 4 générations, Constance n’a pas pu résister au virus. Diplômée d’HEC (section Entrepreneurs 93) et de Sciences Po Paris,
elle commence pourtant une carrière financière au sein de grands groupes internationaux. Plus passionnée par l’Art de vivre que par tableaux de bord, sa rencontre en 2004 avec Aude de Thuin l’incite à créer La Belle Ecole. Elle apporte à La Belle Ecole ses compétences financières, de gestion, et son goût pour l’élégance et les arts français.

Camille de Wouters – Co-Fondatrice, Directrice de la Communication
Diplômée de UCL (University college London), elle a une expérience variée dans les métiers de la communication : chez Dewe Rogerson (Londres) puis chez Capa Entreprises, puis comme responsable en 2000 de la communication, marketing et image de Pierre Hermé. Enfin, création en 2003, d’un salon de coloration capillaire aux produits naturels dans un cadre novateur, Romain Colors. Elle apporte à La Belle Ecole ses compétences en communication, en relations publiques et son expérience de l’univers du luxe.

Gabrielle de Lesquen, Directrice Marketing

Diplômée de Sciences Po Paris et de l’ESSEC (spécialisation en marketing et Chaire LVMH) en 1996, elle a passé 10 ans dans le marketing de grands groupes internationaux : Procter & Gamble puis Danone. Sensible depuis toujours au secteur du Luxe, en particuliers la Mode & les Tendances (stage d’un an chez Christian Dior en 94), et ayant une passion : « créer », elle rejoint la Belle Ecole en janvier 2007. Elle apporte à La Belle Ecole ses compétences en marketing et développement et sa très forte sensibilité à l’univers de la Mode et la Déco.

Aude Zieseniss de Thuin – Co-Fondatrice
Psychologue de formation, Aude de Thuin a toujours été un entrepreneur de projets d’avant-garde en lien avec les tendances sociétales émergentes : en 1981, elle crée le premier salon de marketing direct ; en 1993, « l’Art du jardin » ; en 1995, « Créations et savoir-Faire ». En 2002, elle lance L’Ecole des Fleurs en partenariat avec l’Hôtel de Crillon. Son dernier projet est la création du Women’s Forum. Elle apporte son expérience, son dynamisme, sa créativité et son intuition très sûre ainsi que son sens de la décoration et sa passion pour les fleurs et les jardins.