18.5.07

Succès de la 210ème vente aux enchères des Hospices de Beaujeu

Dimanche 13 mai 2007, Beaujeu, capitale historique qui donna son nom au Beaujolais, était pour la 210ème fois, le théâtre de la plus ancienne vente de charité de vins au monde. Selon la tradition, les Hospices de Beaujeu ont procédé à la Vente aux Enchères Publiques d’une partie de leurs vins, récolte 2006.

Elus locaux, acheteurs et visiteurs se sont donnés rendez-vous autour d’un millésime 2006 exceptionnel.
Tout au long de la matinée, près de 150 personnes sont venues découvrir les arômes des dix cuvées proposées à la dégustation dans le cuvage de la Grange Charton.

Parmi elles, des visiteurs de prestige, les deux parrains de cette 210e édition : Eric BEAUMARD (Chef Sommelier et Directeur du Restaurant Georges V à Paris, Vice Champion du Monde en 1998 au Concours des Meilleurs Sommeliers) et Olivier POUSSIER (Meilleur Sommelier du Monde en 2000, Chef Sommelier de la Maison Lenôtre à Paris, Conseiller du Groupe Accor). Jean-Claude RUET, Chef Sommelier du Ritz, était également présent.
En compagnie de Lydie Nesme, régisseur du Domaine des Hospices de Beaujeu et des métayers, les trois sommeliers de renommée internationale ont dégusté les différentes cuvées. Ils ont qualifié ce millésime 2006 de « très Beaujolais », très aromatique, et l’ont trouvé un peu plus souple que le 2005. Les trois sommeliers, qui croient en l’avenir du Beaujolais, ont tenu à le replacer à sa juste valeur en insistant sur sa grande « buvabilité » et en expliquant qu’il méritait largement sa place à notre table. D’une manière générale, leur préférence est allée majoritairement vers les cuvées vinifiées de manière traditionnelle (Marielle Latour, Monseigneur de la Croix d’Azolette etc.) avec un petit coup de cœur d’Olivier Poussier pour la cuvée Anne de Millière. Les Amis Meilleurs Sommeliers du Monde ont illustré leurs paroles par des actes en acquérant deux lots lors de la vente aux enchères organisée dans l’enceinte de l’Hôpital, l’après-midi même (une cuvée Etiennette Bailly / Morgon et une cuvée Anne de Millière/Régnié). A noter la présence de Michel Bettane, l’un des plus grands spécialistes du vin au monde, défenseur inconditionnel des vins du Beaujolais, une grande plume…

Animée par le commissaire priseur Maître Chaussin, la vente aux enchères a mobilisé près de 130 personnes. Les 52 lots comprenant 2304 bouteilles ont facilement trouvé acquéreur. Des Brouilly se sont ainsi vendus à 10,83 € la bouteille, des Morgon et des Régnié ont atteint 13,75 €.
Particuliers, restaurateurs, viticulteurs, département, communauté de communes, entreprises, la diversité des acheteurs s’est ajoutée à la magie de la journée. Cette 210ème édition avait une forte dimension internationale : l’Irlande, les Etats-Unis, les Pays-Bas et le Canada ont marqué leur présence en devenant les porte-parole du vin des Hospices de Beaujeu par l’acquisition de nombreux lots.

Malgré une légère baisse des bénéfices de la vente par rapport à l’an passé (-11,7%), les 19 335 € récoltés permettront à l’Hôpital de Beaujeu de financer la construction d’une unité spécialisée à la prise en charge des patients souffrant de la maladie d’Alzheimer. Début des travaux prévu fin 2007.

Les Hospices de Beaujeu vous donnent d’ores et déjà rendez-vous l’année prochaine pour célébrer la 211ème édition de leur vente de vins.