27.6.07

Avec Maxiccino, c’est si bon de craquer…

Maxiccino, le cappucinno ultra-gourmand, bien connu des amateurs de boissons chaudes, associe depuis plusieurs années déjà le savoir faire de Maxwell House et la générosité des éclats gourmands de Toblerone ou de Daim.

Aujourd’hui, Maxiccino change de recette et devient encore plus savoureux.
Les nouvelles recettes Maxiccino Daim et Toblerone, offrent encore plus de mousse pour une sensation toujours plus fondante.

Déguster Maxiccino, c’est la possibilité de s’échapper du quotidien, de se laisser aller en douceur, et de craquer sans culpabilité.

La vie aujourd'hui n'est pas un long fleuve tranquille… Pris par des obligations familiales ou professionnelles, bousculés par une éternelle course contre la montre et freinés par des contraintes matérielles, nous ne prenons plus le temps de nous faire plaisir. Tous ces petits "craquages" du quotidien nous nous les refusons souvent… Pourtant, rien de tel qu'une bonne pause gourmande, un petit achat impulsif ou un magistral bâillement pour repartir de plus belle !
Maxiccino invente la craquothérapie, une nouvelle façon de "lâcher prise" à base de "craquages"… véritables petits plaisirs sans conséquence pour se faire du bien, tout simplement.

D’après un sondage réalisé sur la craquothérapie par Maxiccino en avril 2007 auprès de 3372 internautes sur le site de Psychologies.com :

Craquer c’est bon, mais c’est surtout pour 49% des sondés un moyen de décompression, un exutoire nécessaire… pour 29% et une perte de contrôle pour 21% !

Ils aiment craquer quand ils sont stressés (39%) ou tout simplement d’humeur à se faire plaisir (39%) et (21%) lorsqu’ils sont fatigués.

Ils succombent facilement à la tentation quand l’envie leur prend (65%), quand ils en ont l’occasion (20%) et parfois, par faiblesse (16%) !

Le meilleur moment pour craquer, c’est souvent dès que l’envie s’en fait sentir (51%), après une dure journée (39%) ou enfin, à l’issue d’une dispute musclée (10%) !

Lâcher prise se fait en toute conscience pour 58%, sans retenue pour 27% et "innocemment"pour 15% des sondés…

Qu’est ce qui vous fait craquer ? 50% craquent pour la nouveauté, 28% pour la facilité et 22% pour l’interdit.

Se retenir, pour quoi faire ? en effet, pour 22% il n’y a rien au monde qui pourrait les retenir de craquer. 49% s’empêchent tout de même de craquer par volonté et 29% par culpabilité.

Un peu, beaucoup … ! 73% craquent occasionnellement, 25% tout le temps et 2% seulement affirment ne jamais craquer.

Victoire de la douceur ! 69% s’abandonneraient volontiers pour une douceur, 16% préféreraient un massage et 16% un vêtement.

Et après ? 45% se sentent apaisés, 30% se sentent coupables alors que 25% se disent prêt à recommencer.

La craquothérapie est considérée par 43% comme un dérivatif, pour 38% elle est une bénédiction, enfin 19% pensent que c’est un leurre.

Craquer pour Maxiccino !
39% craquent pour l’association unique cappuccino/chocolat, 38% pour ses éclats gourmands et 23% pour sa mousse onctueuse.

53% des sondés considèrent Maxiccino comme une pause gourmande, 28% comme un plaisir non coupable, 20% comme un instant de liberté.

Maxiccino Daim : de surprenants éclats gourmands de chocolat au lait fourré au caramel croquant associés à l'onctuosité d'un cappuccino Maxwell House et de sa mousse au lait savoureuse.

Maxiccino Toblerone : succombez au fondant du chocolat au lait suisse au bon goût de du nougat au miel et aux amandes associé à la douceur du cappuccino Maxwell House.

Disponible en GMS