22.6.07

Les Clos des Paulilles

Un cru franchement méditerranéen
Celui qui n’a jamais vu le site classé de la baie de Paulilles ne sait pas ce que peut-être un vignoble marin. Face à la Méditerranée, à quelques encablures du port de Collioure, sur la route côtière qui va de Port-Vendres à Banyuls en direction de la Costa Brava, une montagne de schistes noirs se jette à la mer tout en servant d’écrin à un domaine dont les vignes vont jusqu’à tutoyer les plages.

Le blanc, le rosé et le rouge qui naissent chaque année sur cette côte déchiquetée, mais bigrement ensoleillée, se résument en un mot : méditerranéens.

Dans ce sud profond qu’est la Catalogne française, le sol de schistes plaît aux vignes de grenache noir, de mourvèdre et de syrah qui, non contentes de profiter d’un ensoleillement exceptionnel,
adorent se rafraîchir la nuit venue de l’air marin qui vient caresser les grappes. Ces cépages réservés aux rouges (et aux rosés) des appellations Collioure et Banyuls (vins doux naturels) voisinent avec les grenaches blancs ou gris, deux plants bien acclimatés au soleil maritime du Roussillon.

La famille Dauré, propriétaire des Clos de Paulilles, la plus importante propriété de la Côte (90 ha), sait de quoi il en retourne, elle qui fut pionnière dans la région. Depuis 30 ans, elle met tout en oeuvre pour que les Clos de Paulilles soient à la hauteur du grand terroir qu’est la baie de Paulilles.

Collioure rouge 2003, Les Clos de Paulilles
Sur les terrasses de schistes en bordure de mer, nul doute que le mourvèdre est à son aise. Ce cépage d’origine espagnole était déjà implanté de longue date sur la côte Catalane, mais son étendue restait limitée.
Jusqu’au jour où les Dauré ont choisi de lui accorder une place de choix. Le domaine Les Clos de Paulilles est celui qui, à des kilomètres à la ronde, en possède le plus.
Dans le Collioure rouge 2006, il entre aux 3/4 de la composition du vin accompagné de la
syrah qui, comme le mourvèdre, est implantée depuis plus de 20 ans.
Cueillis à la main, une fois égrappés, les raisins macèrent durant trois semaines avec des remontages réguliers pour une meilleure intégration de la couleur et des tannins. La
fermentation intervient à une température de 26°. L’élevage se fait pour 1/3 en cuves et
pour 2/3 en barriques de 1 et 2 vins durant 16 mois.

Collioure blanc 2006, Les Clos de Paulilles
Dans une cave joliment restaurée, les raisins de grenaches blancs et gris (les deux cépages sont à égales proportions), récoltés à la main, arrivent entiers dans le pressoir pneumatique dont la douceur de pressurage convient tout particulièrement aux blancs.
Durant leurs fermentations à basse température en barriques neuves, les vins sont accompagnés d’un bâtonnage quotidien en bonne et due forme. Ceci a pour effet d’activer les levures et de développer l’expression aromatique du vin, de même que son gras et sa finesse. L’élevage se poursuit en barriques durant six mois avant la mise en bouteilles qui intervient tôt pour conserver au vin toute sa fraîcheur.

Un caractère très méditerranéen
Dans le verre, la blondeur scintillante attire le regard. Quant aux effluves qui se dégagent, elles
retiennent l’attention : on y retrouve tout l’environnement minéral des vignes de Paulilles en
plus des senteurs empyreumatiques et épicées du maquis qui composent le paysage. En dépit du gras, l’attaque en bouche est franche, sans ambages et ce sont les notes d’agrumes qui s’affirment en fraîcheur, soutenues par une structure solide et ferme.

Délicieusement méditerranéen, le blanc de Paulilles se sert avec tout ce qui évoque le sud : petits toasts tartinés de tapenade, tomates cerises parfumées au basilic, petits légumes croquants agrémentés de sarriette, fromages frais de brebis à l’huile d’olive, à la menthe ciselée et aux câpres… Bref, on se laisse porter par la vague méditerranéenne.

Servi entre 8 et 10° C. de température, le Collioure blanc Clos de Paulilles 2006 a aussi un rôle de premier choix à jouer sur les poissons au four. À condition de les cuire sans excès, le plus naturellement possible, sans autres fards qu’un brin de thym, une feuille de laurier et un filet d’huile d’olive déposé délicatement sur les écailles encore chaudes au moment du service. Une rascasse, un grondin, une daurade, un saint-pierre ou un bar… et le blanc de Paulilles se fond divinement dans leurs chairs.
Prix Ttc départ cave : 11,50 euros

Et aussi un rosé
Pour le rosé, comme pour le blanc ou le rouge, un certain savoir-faire est nécessaire. Tout d’abord, les raisins - moitié grenache noir, moitié syrah - sont récoltés à la main histoire de
maintenir au mieux l’intégrité du fruit. Les baies de syrah macèrent ensuite jusqu’à 8 heures en cuve, leurs peaux restant en contact avec le jus pour mieux libérer les arômes fruités et les petits tannins fins qui font le charme du rosé Clos de Paulilles. Le grenache noir, quant à lui,
est pressuré sans attendre, tel un blanc, afin de mieux profiter de sa chair unique et de son gras. Les deux cépages sont assemblés pour un court élevage avant d’être mis en bouteilles à la fin de l’hiver afin de ne rien perdre de la fraîcheur du vin.

Robe franche teintée de fuchsia, le Collioure rosé Clos de Paulilles 2006 affiche son caractère méditerranéen dès le nez. On y retrouve tout l’environnement des vignes de Paulilles : effluves minérales de schiste chauffé par le soleil, bois brûlé, ciste, romarin, mûre… L’attaque en bouche est marquée par un beau volume et laisse une impression de gourmandise et de vinosité où les petits fruits rouges sauvages ne manquent pas sur un fond poivré du plus bel effet. La longueur est remarquable ce qui permet de ne pas limiter le service du vin au seul moment de
l’apéritif.
Servi à 12° de température, le Collioure rosé Clos de Paulilles 2006 peut accompagner une foultitude de plats à l’accent du sud : salades niçoises, paëllas, courgettes farcies, beignets d’anchois, tapenades, jambons de pays, flans d’aubergine, brochettes de gambas, poissons grillés, etc.

Prix départ cave TTC : 6,90 euros

Les vins des Clos de Paulilles sont en vente chez les cavistes
Les Clos de Paulilles
Baie de Paulilles 66660 PORT-VENDRES
Tél. : 04 68 38 90 10 - Fax : 04 68 38 91 33
E.mail : daure@wanadoo.fr