30.7.07

Puget déclare la sieste d’utilité publique

Qu’on imagine : le soleil est au firmament. Le vent chaud caresse la terre orangée. Les effluves de thym, de lavande et de romarin se faufilent dans la garigue. Les cigales s’en donnent à cœur joie. La chaleur a endormi les oliviers. Sur les arbres, la lumière joue avec les feuilles, tantôt vertes, tantôt argentées, tantôt bleues. Dans les verres, le vin exhale la fraîcheur du rosé. Dans l’assiette, les tomates rougissent de plaisir… C’est bientôt l’heure de la sieste et la chaise longue nous tend les bras.

A l’approche des vacances, et pour fêter ses cent cinquante ans, Puget propose un avant-goût de ces délicieux moments de détente estivaux. Du 29 juin au 1er juillet, à Paris – La Villette - La Croix des Canaux, l’expert de l’huile d’Olive depuis 1857 invite et accueille tous les publics dans un espace spécialement dédié à la sieste. Gourmandises, récréation, détente, repos et relaxation sont au programme de ces journées anniversaire qui célèbrent l’art de vivre à la méditerranéenne.

Bien qu’universellement pratiquée, celle que Mistral appelait la méridienne, expression littéraire de ce petit somme d’après déjeuner, a des accents surtout méditerranéens. Depuis des siècles, la sieste coupe la journée des pays des oliviers.

Trop longtemps décrié et injustement associé à la paresse, ce pilier de la culture méditerranéenne redore son blason dans les études scientifiques. Les médecins sont unanimes : la sieste, c’est excellent pour la santé. « Cela a des effets de régénération de l’activité cérébrale, de dissipation de la fatigue et cela donne de l’énergie », explique doctement le professeur Patrick Lévy, président de l’Institut national du sommeil, dans les colonnes du journal La Croix du 30 janvier 2007. Voilà pourquoi il est recommandé de s’assoupir dix à trente minutes, selon les tempéraments, après le déjeuner.

Puget qui conjugue à travers tous ses produits, Méditerranée, plaisir et santé ne pouvait que déclarer, elle aussi, pour fêter ses cent cinquante ans, la sieste d’utilité publique.

Le farniente sauce Puget : Installez-vous confortablement et relaxez-vous dans des hamacs et chaises longues répartis sur la pelouse, bercé par le chant des cigales qui vous plonge dans une douce torpeur méridionale au milieu d'un jardin d'oliviers et de pieds de lavande... Un instant poétique de calme, de repos et de volupté...

Faîtes chanter vos papilles : Régalez-vous autour de tables d'hôtes en dégustant des croque en bouches préparés avec les huiles d'olive et les nouvelles spécialités à tartiner pour l'apéritif PUGET.

Tu tires ou tu pointes? Venez titiller le cochonnet et partager un moment de jeu convivial sur les terrains de pétanque.

Dans la grande famille Puget, demandez…
Puget Classique, c’est le socle de la gamme des huiles d’olive Puget, un mélange parfait au goût équilibré entre le « fruité vert » des jeunes olives et le « fruité mûr» des olives noires. Sa saveur fruitée et agréable laisse pointer juste ce qu’il faut d’amertume et de piquant. Des crudités aux plats mijotés, Puget Classique se glisse avec bonheur dans toutes les recettes qui font appel à l’huile d’olive.
La bouteille Puget Classique est habillée d’une étiquette ornée d’olives sur fond de couleur jaune.

Puget Douce est un subtil mélange d’huiles d’olive issues des plus jeunes fruits de la récolte. De ces olives encore vertes, le nectar extrait révèle douceur et délicatesse. C’est ce qu’on appelle le « fruité vert ». Au nez, elle exhale des notes d’artichaut, d’amande, d’asperge, de pomme verte et d’herbe fraîchement coupé. Savoureuse à souhait, Puget Douce est la compagne idéale des salades d’été, des légumes vert ou des poissons grillé.
La bouteille Puget Douce arbore une étiquette ornée d’olives sur fond de couleur clair.

Puget Fruitée est la plus ardente des huiles d’olive de la gamme. Elle exprime toutes les saveurs d’une olive gorgée de soleil, récolté à sa pleine maturité. On parle alors de « fruité mûr »: bouche ronde, soyeuse, poivrée… arômes de fruits secs, fruits des bois, olives confites. Son goût intense et généreux est idéal pour accompagner une salade de tomates, un poulet grillé ou une purée de opmmes de terre.
La bouteille PUGET Fruitée arbore une étiquette ornée d'olives sur fond de couleur aubergine.

Puget Héritage est une huile d'olive vierge extra issue d'une méthode d’une méthode de fabrication particulière, sans filtration. Cette technique permet de préserver au mieux toute la saveur originale de l’olive. Parce qu’elle n’ pas été filtrée, l’huile conserve un nuage de pulpe de fruit qui rend sa robe veloutée et.révèle tous ses arômes. Au nez, cette huile a un parfum léger qui laisse découvrir des arômes de poire fraîche. En bouche, une huile au fruité marqué mais sans agressivité, une légère note de fruité vert avec peu d’amertume et en note finale, une ardence qui donne toute sa force et son caractère à cette huile d’olive.
En bouche, elle offre un fruité marqué mais sans aggressivité, une légère note de fruité vert avec peu d’amertume et une finale très ardente.
Elle est conditionnée dans un bidon en métal de 1 litre qui s’inspire des « estagnons » (bidons de 5 litres) dans lesquels M. Adolphe Puget exportait l’huile d’olive vers les Amériques à partir de 1857. C’est le contenant idéal pour protéger l’huile de la lumière.

Puget Basilic est un mariage entre le fruité de l’olive et la fraîcheur végétale de l’extrait naturel de basilic. Quelques gouttes de ce subtil nectar réveilleront pâtes, crudités, grillades ou tomates agrémentées d’une tranche de mozzarella, parfumeront à souhait courgettes, aubergines ou poivrons délicatement grillés, relèveront salades, carpaccios, brochettes de volailles ou gaspachos. Avec Puget Basilic, c’est l’été dans la cuisine toute l’année, le parfum et la saveur d’une herbe aromatique toujours à portée de main, la solution idéale quand la branche de basilic frais vient à manquer.


Les spécialités à tartiner pour l’apéritif Puget, une gamme de cinq recettes qui fleurent bon le soleil, les cigales, la garigue, les calanques et les oliveraies. Tapenade noire, Tapenade verte, Confit de tomates séchées, Confit de poivrons jaunes et rouges et Caviar d'aubergines, avec Puget, le Sud s'invite à l'apéritif. En canapés ou tartinées sur du pain grillé, ces cinq recettes savoureuses sont idéales pour agrémenter ces rendez-vous conviviaux autour d'un verre. Présentée dans un élégant et distinctif pot en verre de 90 g, chaque recette est très clairement destinée à une consommation apéritive: en canapé, sur toasts, sur du pain grillé, des blinis, etc. Mais toutes sont également utilisables en tant qu'ingrédients culinaires pour accompagner, par exemple, des salades des légumes sautés ou des œufs à la coque sur des mouillettes, ou encore servir en fond de tartes salées.

De l’olive à l’huile, le savoir faire Puget

Tout commence par l’olive. Aglandau, Agogio, Arbequina, Bosana, Grossane, Lucque, Négrette, Olivière, Picholine, Picual, Verdale, Vermillon…les variétés sont nombreuses. Elles épousent les terroirs de l’Europe. Pour chacune, il y a un temps pour la cueillette. les « olivades » débutent en novembre et se terminent en février. Un panier en osier accroché à la taille, les cueilleurs déshabillent les branches avec le plus grand soin. Pour atteindre le sommet des oliviers, les cueilleurs montent sur des chevalets – « lou cavalet » - ou gaules les branches avec de longues perches. Les plus agiles ramassent une dizaine de kilos d’olives par heure. Aujourd’hui, dans les grandes oliveraies, les peignes électriques ou les machines « secoueuses » qui font vibrer les arbres et tomber les olives sur des filets tendus ont remplacé la main de l’homme. Il faut entre 4 et 10 kg d’olives pour un litre d’huile.
Travailler vite est un gage de qualité. Le fruit mûr ne peut attendre. Tout réside dans la rapidité d’exécution depuis l’oliveraie jusqu’à l’embouteillage de l’huile. Les olives arrivent au moulin, elles sont triées, lavées puis broyées dans une presse métallique. La pâte obtenue passe dans un cylindre tournant à grande vitesse pour séparer le liquide du solide (le grignon). Composée d'huile et d'eau, seule la partie liquide intéresse le moulinier. Celle-ci est entraînée dans un décanteur centrifuge qui va isoler, l'huile d’olive, d’un côté, et l'eau de végétation que l'on appelle « la margine », de l’autre. Seules les huiles fabriquées selon ce procédé d’extraction à froid peuvent avoir droit à l’appellation « Huile d’olive extra vierge ».
Comme au temps d’Adolphe Puget, la réputation de la marque est assise sur le choix des huiles. Puget ne commercialise que de l’huile d’olive vierge extra. Elle résulte d’un assemblage de différentes huiles choisies par la marque pour construire le goût Puget si caractéristique.
Chaque huile est soigneusement goûté par des dégustateurs professionnels. Qui sont-ils ? Tout simplement des hommes et des femmes de l’entreprise recrutés pour la qualité de leur « nez » et de leur « palais ». Chaque jour, ils sont invités dans la salle de dégustation. Le cadre est sobre, la lumière tamisée. Rien ne doit distraire leurs sens. Les dégustateurs se concentrent sur la série de verres d’huile d’olive, sentent, goûtent et livrent leurs sentiments : arômes de cacao ou de champignon… notes d’artichaut ou de cassis… huile trop douce ou trop ardente, trop légère ou trop puissante, trop florale ou trop herbacée… De ces conclusions dépend le sort de l’huile d’olive. Si elle est sélectionnée, elle sera d’abord longuement filtrée. Puis intervient l’homme que l’on pourrait comparé à un maître de chais. Il compose les assemblages, marrie les variétés d’huile d’olive pour obtenir le profil organoleptique souhaité. Il est temps d’embouteillé le précieux liquide. Nanti de l’étiquette Puget, il ira bientôt régaler les papilles de tous les amoureux de l’huile d’olive.


Puget, la saga méditerranéenne

C’est d’abord l’histoire d’un homme amoureux de l’huile d’olive, d’un marseillais à l’esprit aventurier. En 1857, Adolphe Puget, fils d’une vieille famille provençale fonde un commerce d’huile d’olive sur le Vieux Port de Marseille. Conditionnée dans des bidons de cinq litres, ce que l’on appelle les « estagnons », l'huile Puget part à la conquête de l’Amérique du sud. Cent trente ans plus tard, dans les Bermudes, un plongeur explore l’épave de l’Herminie, une frégate française qui a fait naufrage au 19ème siècle. Il découvre une capsule en cire portant une marque « Adolphe Puget, huile d’olive Marseille ». Le plongeur travaille chez Miles Market, une épicerie de luxe de Pembroke sur l’île de la Grande Bermude. Curieux et intéressé, l’homme envoie une lettre à Marseille avec pour unique adresse « Adolphe Puget, huile d’olive Marseille ». Dans son courrier, il passe une commande de cinquante caisses d’huile d’olive. Qu’elle n’est pas la surprise du plongeur des Bermudes lorsque, quelques semaines plus tard, les premières bouteilles d’huile estampillée « Puget » débarquent à Pembroke. « Y a-t-il une meilleure huile d’olive vendue aujourd’hui aux Bermudes ? Nous ne le pensons pas puisque nous vendons l’huile d’olive extra vierge Puget dans notre magasin depuis plus de vingt cinq ans », clament aujourd’hui les responsables de Miles Market. Je ne connais pas cette anecdote, elle est un peu longue, est-elle vraiment utile ?
Après avoir conquis l’Amérique, les huiles Puget séduisent les provençaux. Le vingtième siècle a déjà trente ans pas clair. Les héritiers de M. Puget innovent. Les bouteilles de verre remplacent les bidons jusqu'alors utilisés. Après la seconde guerre mondiale, Puget devient une marque nationale et conquiert le coeur des français. Dans les plus grandes villes de France, un camion Puget fait la tournée des petits commerces pour livrer la précieuse huile d’olive. Celle-ci est désormais conditionnée dans un emballage original : un cône en carton parfaitement étanche qui protége l'huile des rayons du soleil. La notoriété de la marque se construit autour de l’authenticité, la tradition, le goût, la saveur et la joie de vivre. C'est véritablement en 1993 que Puget décolle grâce à la télévision: un spot tourné sur l'île de Porquerolles met en scène une jeune femme vêtue d'une jupe aux couleurs locales qui, de retour de son marché, pédale gaiement sur le rythme de « Tout l'amour que j'ai pour toi » (Dario Moreno), le porte-bagages rempli de produits frais et de l'incontournable bouteille Puget.. Le vent en poupe, Puget multiplie les innovations. Après le lancement de Puget Sélection Spéciale 1999, une huile d'olive nouvelle élaborée à partir des premières olives de la récolte de novembre 1998, c’était une promo, c’est anecdotique, à supprimer c’est au tour de Puget Douce et Puget Fruitée de faire leur apparition dans les linéaires de la grande distribution en mars 2001. Trois ans plus tard, en 2004, c’est le retour aux origines avec le lancement de Puget Héritage. En 2005, une nouvelle campagne de communication s’affiche sur les écrans. La « jeune fille sur sa bicyclette » cède la place à un « Fernandel », doublé par la voix de l'imitateur Michel Elias, dans des séquences détournées extraites de «Honoré de Marseille », un film en noir et blanc de 1950 dans lequel Fernandel campe un personnage s'autoproclamant inventeur de la pétanque et de la bouillabaisse. Grâce à cette campagne, Puget «inimitable depuis 1857 » réaffirme son ancrage provençal on ne peut pas dire provençal, son expertise et sa proximité avec les consommateurs.
Cette partie historique est vraiment longue, ne devrait-on pas reprendre celle du DP des spécialités ?
En 2007, petite révolution de « palais », pour célébrer ses cent cinquante ans, Puget se met à l’heure de l’apéritif et lance cinq spécialités à tartiner. Il n’est pas nécessaire de reparler en détail des spécialités, on l’a fait dans la partie précédente Puget a imaginé cinq recettes qui marient la force de la tradition et l'audace de la modernité. Elles ont été élaborées par le Chef Eric REITHlER qui a dirigé le restaurant « Le Rendez-vous des Pêcheurs" (une étoile Michelin) de Blois durant une dizaine d'années et qui est aujourd'hui Conseil Culinaire. A l'image des huiles d'olive Puget, ces cinq spécialités à tartiner ont été conçues pour plaire au plus grand nombre, séduire aussi bien le consommateur de Normandie que celui du Languedoc Roussillon. Ces tapenades et confits de légumes se prêtent à de nombreuses préparations simples et gourmandes pour l'apéritif. Elles sont aussi les ingrédients de recettes rapides et faciles à préparer. L’innovation se poursuit en 2007 avec le lancement de Puget Basilic, une huile d’olive parfumée à l’extrait naturel de basilic.