19.10.07

Le Beurre est revendiqué comme source d’inspiration culinaire par les grands chefs

« La vérité naît en province et se révèle à Paris ».
François Mauriac


En 2007, deux études sur Le Beurre et les rencontres sur le Tour de France du Guide Champérard ont clairement démontré que, d’Alsace en Aquitaine, de Provence en Bretagne, les plus grands chefs s’approprient Le Beurre comme un monument du patrimoine culinaire et le revendiquent comme source d’inspiration voire comme signature.

Afin de fêter l’événement comme il se doit, Le Beurre :
- Fait sa rentrée par la grande porte du Crillon, l’un des plus beaux palaces parisiens
- Part en tournée dans toute la France à la rencontre des Chefs de l’année 2008 du Champérard
- Se dote d’un N°Azur 0 810 134 134

Écoutons Jean-François Piège

« Ce qui vient tout de suite à l’esprit, ce sont les champignons et les arômes de sous-bois… un beurre de cèpes, réalisé avec une brunoise, sauté en persillade, des noix grillées et du beurre pommade.» C’est ainsi que s’exprime le talentueux Jean-François Piège. Ses inspirations culinaires font sensations. Ce n’est pas un hasard s’il s’est taillé une réputation de surdoué de la cuisine. Artisan perfectionniste, il déclare « dans ma cuisine, la seule chose qui m’intéresse, c’est que l’on me dise qu’elle est bonne ». À propos du beurre, il ajoute « le beurre est un des éléments qui permet de faire notre métier. Un élément essentiel. Sans beurre, on ne peut pas faire de cuisine ! ».

Le beurre un phénomène

Façonné, émulsionné, texturé, aromatisé, le beurre, aliment naturel par essence, s’inscrit dans une cuisine en mouvement, moderne, légère, revisitée. De nouveaux usages émergent, bousculant les classiques et profilant les tendances à venir. Un fourmillement d’idées envahit les cuisines et de nouvelles créations déferlent sur les tables. C’est pour son goût et par sa texture malléable que le beurre s’adapte à toutes les situations. Il participe largement à la signature des tables raffinées.
Fidèle compagnon des plus grands créateurs, il sait se faire discret pour magnifier les mets les plus sublimes. Aujourd’hui, fort d’une charte des amoureux du beurre, il fédère un large public de gastronomes où se côtoient dans une immense table d’hôtes les grands cuisiniers, Marc De Champérard et tous les hédonistes. Oui, le beurre est un aliment plaisir.

Mon ami le beurre au 0 810 134 134

Aliment indispensable à la cuisine, le beurre mérite le respect et des informations fiables. Pour ce faire, le Cniel (Centre Interprofessionnel de l’Economie Laitière) se dote d’un centre d’appel et d’information pour tout savoir sur le beurre. Nutrition, réglementation, usages et applications culinaires, fabrication, conservation… pas moins de 6 diététiciennes épaulées par 2 médecins nutritionnistes se tiennent quotidiennement à disposition pour répondre aux questions que chacun peut se poser. Une importante banque de données a été mise en place pour la circonstance réunissant plus de 250 questions/réponses sur le beurre.


La Tournée du Beurre : 17 dates, autant de chefs et d’inspirations culinaires
avec les stars de l’année 2008 du Champérard


Le beurre parraine pour la deuxième année les trophées chefs de l’année 2008 du Champérard.
Du 15 octobre au 9 novembre prochain, 17 chefs seront ainsi récompensés. De Valence à Reims, en passant par Perpignan ou Bourges, chaque rendez-vous permet de rencontrer les chefs, de découvrir leurs « créations beurrées » et de déguster des spécialités régionales à base de beurre.


Chaque jour, de 16 à 19 heures, 5 temps forts :
1 - Remise du Trophée des chefs de l’année du Champérard 2008 parrainé par le Beurre
2 - Présentation par le chef lauréat de son beurre aromatisé
3 - Démonstration de beurre en cuisson par de jeunes chefs
4 - Présentation-dégustation inédite d’un « Chariot de beurres » : fermier, oméga 3, bio, AOC Isigny, AOC Charentes-Poitou, tendre, salé, persillé, artisanal et même de cuisson…
5 - Des écoles hôtelières - membres des Cercles Culinaires Agréés, réseau national de cours de cuisine pour tous créé par l’interprofession laitière- seront présentes sur une sélection d’étapes pour présenter une spécialité régionale sucrée à base de beurre.


- Le 15 octobre, le Bec Fin avec Romuald Fassenet,
« Moi, j’ai une cuisine qui mousse, c’est Joël Robuchon qui me l’a dit. J’utilise du beurre encore plus qu’avant ».

- Le 16 octobre, la Fourchette des Ducs avec Nicolas Stamm, Obernai
« Le beurre est essentiel, c’est un véritable aliment qui apporte goût et texture ».

- Le 17 octobre, le Strasbourg avec Lutz Janisch, Bitche
« Vous ne faîtes jamais de faux-pas en mettant une noisette ou un filet de beurre sur un aliment ».

- Le 18 octobre, la Matelote avec Tony Lestienne, Boulogne
« Le beurre a toujours été le produit numéro 1 dans ma cuisine. Pour moi, il n’y a pas de bonne cuisine sans beurre ».

- Le 19 octobre, les Crayères avec Didier Eléna, Reims
« Il faut insister sur la cuisine et le goût : le goût c’est important, sa modernité, elle est là, car on a compris que le beurre, c’est le goût ».

- Le 22 octobre, la Bastide Saint-Antoine avec Jacques Chibois, Grasse
« Le beurre est pour moi est un aliment indispensable, il fixe les parfums et les goûts ».

- Le 23 octobre, le Petit Nice avec Gérald Passédat, Marseille
« Le beurre apporte la touche de noisette et de gras à une cuisson ».

- Le 24 octobre, L’Oustau de Beaumanière avec Sylvestre Wahid, Les Baux de Provence
« Le beurre a une place énorme dans ma cuisine et son véritable atout c’est le goût ».

- Le 25 octobre, la Maison Pic avec Anne-Sophie Pic, Valence
« L’utilisation du beurre évolue en fonction de l’évolution de ma cuisine. C’est un catalyseur de saveurs intéressant ».

- Le 26 octobre, la Pyramide avec Patrick Henriroux, Vienne
« En cuisine, on a des fondamentaux de base et le beurre en fait partie. »

- Le 29 octobre, l’Hôtel de la Poste avec Frédéric Doucet, Charolles
« Un produit incontournable, dont je ne pourrais pas me passer, il enrichit, donne de l’élégance, fait la différence ».

- Le 30 octobre, l’Auberge du 12ème siècle avec Xavier Aubrun et Thierry Jimenez, Saché
« Le beurre capte tous les arômes, donc ne pas l’utiliser est un non-sens ».

- Le 5 novembre, Octopus avec Fabien Lefebvre, Béziers
« C’est un fixateur de goût, c’est un produit indispensable ».

- Le 6 novembre, le Château de Salettes avec Pascal Auger, Cahuzac sur Vère
« Je l’ai toujours utilisé et surtout pour les liaisons et les fins de cuisson ».

- Le 7 novembre, le Château de l’Yeuse avec Pascal Nebout, Châteaubernard
« Moi j’aime le beurre à déguster, pour son goût, tout simplement ».

- Le 8 novembre, le Anne de Bretagne avec Philippe Vétélé, La Plaine sur Mer
« Le beurre, c’est important pour moi, je suis Breton ».

- Le 9 novembre, le Youpala Bistrot avec Jean-Marie Baudic, St Brieuc
« Je suis Breton et un Breton qui n’aime pas le beurre, je n’en connais pas, je l’aime depuis tout petit ».