21.11.07

Vin : Château du Tourte

Situé à Toulenne, en bordure du Sauternais, le Château du Tourte domine la vallée de la Garonne. C’est en 1673 que la sublime demeure qui préside à un vignoble de 10 hectares a vu le jour. Le Château du Tourte tient son nom de ce promontoire sur lequel il est situé qui signifie « tertre à tourterelles ».

Hubert Arnaud, des nouvelles technologies au terroir.

C’est en 1994 qu' Hubert Arnaud, fondateur et dirigeant d’une société de services informatiques , passionné d’œnologie, décide d'acquérir le Château du Tourte et de se lancer ainsi dans l’aventure viticole.

Devenir vigneron permet alors à cet homme d’affaires parisien d’équilibrer ses décisions stratégiques et de prendre du recul: la rapidité propre au monde informatique s’opposant radicalement à la réflexion à long terme et aux cycles naturels qui priment dans l’univers du vin.

Cette double activité permet aujourd’hui à Hubert Arnaud d’être un vigneron passionné, attaché à l’amélioration constante de la qualité de son vin, ouvert aux nouvelles technologies et techniques de commercialisation. Son plus profond désir est de se consacrer chaque jour davantage à ses vins.

Le vignoble, la vinification.

Le domaine occupe le sommet d’un tertre entièrement drainé et se compose de graves profondes sur un sous-sol argileux.

Sur 6 hectares, le vignoble rouge se compose de Merlot noir (66%), Cabernet-Sauvignon (24%) et de Cabernet franc (10%). Le vin qui en résulte est d’une belle couleur sombre et offre des arômes évoquant la fumée et les sous-bois.

Pour les vins blancs (4 hectares), constitués de sémillon (85%) et de sauvignon (15%), Hubert Arnaud applique la méthode de son ami d'enfance Denis Dubourdieu, professeur à l’Institut d’œnologie de Bordeaux, à savoir l’élevage sur lies fines avec bâtonnages réguliers. Cette technique donne beaucoup de nerf et de bouquet au vin, avec ce cachet particulier qu’offre le bois de chêne merrain.

Les vendanges sont entièrement effectuées à la main, puis les fermentations se font dans des barriques renouvelées par tiers avec extraction douce des jus et clarification raisonnée par débourbage.

La production annuelle s’élève à environ à 30 000 pour le Château du Tourte rouge et 20 000 bouteilles pour le blanc,