5.12.07

Bière de Noël


Dans sa robe dorée, la bière fait pétiller les fêtes

Chaque année, la tradition est la même chez les brasseurs depuis des siècles… Ils préparent la Bière de Noël, dont la sortie incarne pour le brasseur “le bouquet final“ de la saison brassicole et annonce la fi n de l’année, la fête et le partage.
Bière de tradition, plus aromatique, un peu plus forte aussi, la Bière de Noël illustre le savoir faire et la richesse brassicoles.
À l’origine, bière réservée à un petit nombre de privilégiés des régions de l’Est, le développement des transports va rendre possible une large distribution de cette bière
de coeur.
Dès 1855, la bière Alsacienne sort de ses frontières pour partir à la conquête de l’Ouest grâce à la mise en service des premières voies ferrées. En 2007, le partage se célèbre à grande vitesse ! S’il n’y avait qu’un événement attendu cette année, c’est bien l’ouverture de la ligne TGV Paris-Strasbourg !
Pour fêter cette date anniversaire, la Bière de Noël, toujours aussi fraîche et savoureuse, arrive à grande vitesse sur les tables de fête !


La génèse de cette bière si précieuse !

La Bière de Noël est une tradition brassicole séculaire, née dans le nord de l’Europe, au XIe siècle. Les Maîtres Brasseurs préparaient à l’automne leurs meilleurs brassins qu’ils laissaient mûrir pendant plusieurs semaines, additionnés de nombreuses épices. Cette bière si particulière produite en quantité limitée était destinée à leurs meilleurs clients ainsi qu’aux villageois pour célébrer Noël et la fi n de l’année.
Le brassage débutait le 29 septembre, à la fi n de la dormance de l’orge, pour se finir à la St Georges, le 23 avril. Les brassins et les tonneaux étaient alors numérotés au fur et à mesure du calendrier brassicole. Les récoltes de septembre, portant les numéros les plus bas, correspondaient aux premières bières de l’année. Les températures étant plus fraîches à cette période de l’année, le breuvage prenait le temps de mûrir durant de longues semaines. La Bière de Noël arrivait à maturité complète pour Noël, atypique et généreuse, épicée, riche en goût et plus houblonnée. Et c’est ainsi que la Bière de Noël est née.


Pour fabriquer cette bière de fête

Eau, orge, houblon pour matières premières, la bière, boisson agricole par excellence, est le fruit de la nature.
Au rythme des saisons, de moissons en récoltes, les brasseurs créent des bières de toutes les couleurs (blonde, brune, rousse, ambrée), aux multiples saveurs et aux typicités bien reconnaissables.
La Bière de Noël tient une place à part. Mousse dense, crémeuse, robe ambrée, plus aromatique et légèrement plus énergétique que les autres bières, elle tire sa singularité de la richesse de ses matières premières. Elle est en effet composée des meilleurs malts : “les malts pâles”, ceux qui donnent la force, et “les malts torréfi és” qui confèrent bouche et couleur. Puis elle est relevée d’épices, que chaque brasseur ajoute selon son inspiration et sa région, et qui font de chaque bière de Noël une bière unique.
Les étapes de fabrication sont rigoureusement respectées par les Maîtres Brasseurs. D’abord, c’est le maltage, au cours duquel l’orge subit un premier traitement. Puis le brassage, où le malt broyé et l’eau deviennent moût. Additionné de houblon, il donne l’amertume à la bière et lui confère sa longue conservation. C’est après la fermentation que la période de la garde commence.


Pour reconnaître cette belle de Noël
Une couleur ambrée soutenue avec un reflet cuivré
Une mousse fine, moelleuse et dense
Des notes aromatiques et fruitées
Un goût très riche, fruits secs, orange ou caramel
Une bière ronde et charnue, légèrement plus forte (6°)
Une bière éphémère qui la rend presque irréelle. Elle se déguste à la pression, en boîte ou en bouteille, de mi-novembre à fi n décembre seulement.
Au-delà, il faudra s’armer de patience avant d’en déguster à nouveau, l’année suivante !

Apprécier la Bière de Noël, c’est savoir la déguster
Apprécier la bière c’est savoir la déguster mais aussi savoir évaluer sa consommation. L’Organisation Mondiale de la Santé a défi ni une référence permettant à chacun(e) de mesurer sa consommation d’alcool : l’Unité d’Alcool.
Une unité correspond à 10 grammes d’alcool pur contenu dans une boisson. L’OMS recommande par jour pas plus de 2 unités pour les femmes. 3 unités pour les hommes.
L’OMS rappelle qu’il est conseillé de s’en tenir purement et simplement à O unité dans certaines circonstances : grossesse, enfance, adolescence, prise de médicaments, etc.
Les brasseurs proposent aussi des bières sans alcool, qui possèdent aujourd’hui des saveurs riches et variées.
Pour en savoir plus sur la consommation responsable : http://www.reperes-alcool.com/


Une année anniversaire pour célébrer le partage à grande vitesse

Depuis 1855, la Bière de Noël n’est plus exclusivement réservée aux villageois alsaciens, bien au contraire. Chacun peut la déguster, où qu’il soit.
La conquête de l’Ouest a commencé en 1855, trois ans après l’ouverture de la ligne Bâle-Paris via Strasbourg. Les vingt heures de trajet permettent à la bière de ne pas trop souffrir des secousses et des changements de température. C’est un succès foudroyant.
Le chemin de fer va complètement bouleverser l’économie brassicole dans la seconde moitié du XIXe siècle. Grâce à lui les brasseurs peuvent maintenant livrer plus facilement leurs bières dans la capitale : en 1869 la ligne Paris-Strasbourg permet aux brasseries alsaciennes d’expédier plus de 300 000 hectolitres de bière à destination de la capitale. Un train relie six jours sur sept Strasbourg à Paris, un train sans voyageur, rempli uniquement de cette boisson dont s’est entichée la capitale : la bière.
10 juin 2007, la nouvelle ligne TGV Paris-Strasbourg a été mise en service. Les Brasseurs de France célèbrent cette date anniversaire du mélange des cultures et des traditions gastronomiques.


Les Brasseurs de France

Bières de Ré
Brasserie artisanale des Albères
Brasserie artisanale du Bouffay
Brasserie artisanale du Dauphiné
Brasserie artisanale de la Divatte
Brasserie artisanale des Grands-Cols
Brasserie artisanale Ratz
Brasserie artisanale de Saint-Pierre
Brasserie artisanale des Vosges
Brasserie artisanale Bailleux
Brasserie L. & L. Alphand
Brasserie d’Annoeullin
Brasserie Balzane
Brasserie Basabürüa
Brasserie Biérataise
Brasserie Bourganel
Brasseries de Bourbon
Brasserie de la Brière
Brasserie De Clerck
Brasserie du Canardou
Brasserie Castelain
Brasserie des Cimes

Brasserie du Chant du Loup
Brasserie de Corse
Brasserie la Cornue
Brasserie du Pilat
Brasserie Duplessi
Brasserie Duyck
Brasseurs de Gayant
Brasseries Kronenbourg
Brasserie La Choulette
Brasserie Lancelot
Brasserie Larché
Brasserie la Licorne
Brasserie La Rouget de Lisle
Brasserie Meteor
Brasserie Michard
Brasserie de Milly - Cidrerie
Maeyaert
Brasserie Distillerie du Mont-Blanc
Brasserie Moulin d’Ascq
Brasserie d’Olt
Brasserie du Pays-Basque


Brasserie Pietra
Brasserie Sainte-Colombe
Brasserie Saint-Germain
Brasserie de Saint-Omer
Brasserie de Saint-Sylvestre
Brasserie Sancerroise
Brasserie des Sources
Brasserie Theillier
Brasserie Thiriez
Brasserie Uberach
Brasserie de Vauclair
Brasseurs du Sornin
Britt - Brasserie de Bretagne
Brasserie Warenghem
Ferme-Brasserie Rabourdin
Ferme-Brasserie du Vexin
France Brasserie Group
Heineken Entreprise
InBev France
Les Brasseurs de Lorraine
SAS Brasserie artisanale du Sud
Société réunionnaise de Brasserie



Association des Brasseurs de France : 25, boulevard Malesherbes - 75008 Paris - Tél. : 01 42 66 29 27 - Fax : 01 42 66 52 79.
contact@brasseurs-de-france.com. www.brasseurs-de-france.com.
www.reperes-alcool.com


L’abus d’alcool est dangereux pour la santé. À consommer avec modération