9.1.08

Le Jules Verne – Communiqué de presse

En son temps, Jules Verne invitait le lecteur à des voyages extraordinaires, à des aventures fantastiques… à « 20 000 lieues sous les mers » …ou « de la terre à la lune ».
Aujourd’hui la Tour Eiffel confie ce lieu magique qu’est LeJulesVerne à Alain Ducasse, où il nous convie à une expérience française de notre temps, à 125 mètres au dessus du sol.


NOVEMBRE 2006 / la SETE (Société d’Exploitation de la Tour Eiffel) choisissait la proposition du Groupe Alain Ducasse et du Groupe Sodexho (au travers de L’Affiche) pour repenser et moderniser LeJulesVerne. L’aventure a débuté le 1er janvier 2007.
DÉCEMBRE 2007 / après dix sept mois d’étude, onze mois de développement et de mise en oeuvre, cent vingt jours de travaux, Alain Ducasse présente le « nouveau Jules Verne », au deuxième étage du monument français le plus symbolique, la Tour Eiffel.
La rencontre entre LeJulesVerne et Alain Ducasse
// Pour ce lieu mythique, Alain Ducasse ne parle pas de révolution, mais plus modestement d’une mutation faite d’évolution et d’innovation. Le changement est palpable, évident, fort. Il est le fruit de la vision d’un homme concrétisée par un vrai travail d’équipe.

// A chaque étape de ce projet, Alain Ducasse a su transmettre son envie d’un lieu unique et contemporain, point de rencontre des savoir-faire et expression de l’excellence française. Il a réuni, à côté de ses collaborateurs, des techniciens, des créateurs et des partenaires prestigieux. Tous ont œuvré passionnément pour qu’un moment passé au Jules Verne soit vécu comme une expérience magique et singulière, où les émotions s’entremêlent.

// La métamorphose du Jules Verne est une formidable aventure humaine, un challenge technique et technologique qui rappellent la passion raisonnée d’un certain Gustave Eiffel pour imposer son projet, ses idées, il y a plus d’un siècle.

// Le voyage merveilleux au coeur du Jules Verne
peut maintenant (re)commencer.
// L’arrivée sur le parvis, au pied de la Tour Eiffel… la magie opère à chaque fois. Elle nous accompagne tout au long de l’ascension vers le restaurant et va crescendo jusqu’au moment de pénétrer dans cet espace rare, entièrement repensé par le designer Patrick Jouin.

// Ce dernier a écrit un scénario d’émotions dont l’histoire évolue en fonction des moments de la journée. Au déjeuner, l’énergie domine, le lieu est animé, ouvert et lumineux. Au dîner, l’atmosphère se fait enveloppante, douce et féerique. Immédiatement, la vue s’offre à nous, Paris inoubliable et spectaculaire.

// Deux éléments forts du lieu : la paroi en nid d’abeille, aérienne et lumineuse, entoure la cuisine et dessine un cercle à l’intérieur du restaurant. Elle laisse ainsi deviner le service et l’énergie qui s’en dégage par un jeu subtil de matière et de lumière. Le fauteuil en fibre de carbone – création originale et exclusive de Patrick Jouin – évoque cet alliage unique de structure et de légèreté qu’est la Tour Eiffel. Sa fabrication constitue une véritable prouesse technologique accomplie par Pininfarina.

// De nombreux artisans et corps de métier, expression des savoir-faire français et européens, ont été mobilisés pour donner vie à ce projet qui mêle harmonieusement la tradition et l’innovation.

// Puis c’est au tour de la cuisine de se dévoiler. Alain Ducasse a demandé à Pascal Féraud, proche collaborateur formé à l’école du Louis XV-Alain Ducasse à Monte Carlo, d’interpréter une partition culinaire qui porte sa signature.

// La cuisine du Jules Verne est résolument moderne, plurielle, à l’image du Paris d’aujourd’hui. On y trouve les grands classiques de la cuisine française et de la cuisine d’Alain Ducasse.

// C’est une cuisine savoureuse, lisible, esthétique et technique qui marque la rencontre entre la tradition du savoir-faire culinaire, la qualité de produits d’exception de nos régions, la juste modernité des recettes.

COQUILLES ST JACQUES à la plancha, sommités de chou-fleur en fine crème, d’autres crues, beurre noisette.
//
VOLAILLE DE BRESSE
en fricassée aux écrevisses, sucs de cuisson.
//
POMME À LA POMME en superposition

// La carte des desserts, et autres douceurs servies au Jules Verne, est imaginée par Nicolas Berger, Chef Pâtissier Exécutif du Groupe Alain Ducasse, conjointement avec le Chef Pâtissier Jean-Baptiste Priolet.

// La carte des vins, élaborée par Gérard Margeon, Chef Sommelier du Groupe Alain Ducasse, joue elle aussi une sélection hexagonale. Une belle composition inspirée des plus grandes régions de France. La sommellerie est confiée à Grégory Moreau et Roberto Amadei.

// En salle, Frédéric Rouen, fidèle collaborateur d’Alain Ducasse depuis douze ans, notamment au restaurant Alain Ducasse au Plaza Athénée de 2001 à 2006, est secondé par Francis Coulon, premier maître d’hôtel au Jules Verne depuis 2001. Tous deux veillent à créer une atmosphère aussi légère que chaleureuse. Le service du Jules Verne se veut moderne : raffiné tout en étant décontracté, reflétant ainsi une forme d’élégance française contemporaine. C’est dans cet esprit que la ligne Lanvin 15 Faubourg signe avec tout son savoir-faire et son sens du luxe les tenues des maîtres d’hôtel et du directeur de salle.

// La table, où le blanc domine, est d’une élégante sobriété, d’une grande pureté. Des créations originales ont été exclusivement dessinées et fabriquées pour LeJulesVerne.

// Pour incarner sa nouvelle image, LeJulesVerne s’habille aussi d’une nouvelle identité visuelle. Celle-ci s’exprime notamment dans le monogramme composé des initiales du restaurant, créé par Pierre Tachon, designer graphique à qui le Groupe Alain Ducasse a plusieurs fois confié la conception de l’identité de ses établissements. Ses lignes élégantes et épurées sont une évocation subtile de la silhouette élancée de la Tour Eiffel.

// LeJulesVerne, informations pratiques
// OUVERT TOUS LES JOURS
Au déjeuner de 12 h 15 à 13 h30
Au dîner de 18 h 30 à 22 h
// MENUS
Menu déjeuner à 75 Euros€
Menus dîner à 155 Euros et 190 Euros
// TOUR EIFFEL
Pilier Sud
Avenue Gustave Eiffel
75007 PARIS
Tel. 01 45 55 61 44
Fax 01 47 05 29 41
http://www.lejulesverne-paris.com/

Photo : Eric Laignel