25.6.08

Alain Ducasse ouvrira, en octobre 2008, « Le Comptoir de Benoit » à Osaka, dans le quartier de nishi-umeda, au 33e étage de la Breeze Tower

Chaque restaurant d’Alain Ducasse naît d’une histoire singulière. Le Comptoir de Benoit ne fait pas exception, bien au contraire. L’histoire commence en 2006, lorsque le Chef découvre Osaka.
Il tombe aussitôt sous le charme : « Me demander pourquoi j’ai tout de suite voulu être présent à Osaka, c’est comme me demander pourquoi nous sommes installés à Paris, à Londres ou à New York. Pour moi, c’est simplement une évidence. »


En effet, Alain Ducasse, déjà présent à Tokyo depuis 2004, est très sensible à l’atmosphère particulière d’Osaka. Les traces du passé glorieux de la grande métropole qui se mélangent avec la modernité architecturale et le dynamisme culturel le séduisent. Surtout, il est passionné par la tradition culinaire de la ville, si riche et si vivante.

Lorsqu’un cuisinier français comme Alain Ducasse rencontre une ville comme Osaka, le résultat est nécessairement étonnant. La culture gastronomique de la ville inspire puissamment la créativité du Chef qui, en retour, l’exprime avec sa sensibilité et son savoir-faire. Le nom du restaurant - Le Comptoir de Benoit - illustre cette dynamique. Il indique la filiation avec l’esprit très français des bistrots qu’Alain Ducasse a déjà fait voyager de Paris à Tokyo et à New York. Mais ce n’est pas juste un autre Benoit ; c’est une adaptation spécifiquement osakaïte de l’esprit bistrot. D’ailleurs, l’idée de comptoir n’évoque-t-elle pas les fameux “kappo”, ces restaurants où on tranche et on cuit pour faire une cuisine directe, goûteuse et accessible, comme la cuisine des bistrots ?

La carte du Comptoir de Benoit s’ancre dans le terroir d’Osaka. Toute la diversité des produits disponibles dans la région est représentée : les légumes d’Osaka et de Kyoto, le boeuf de Kobé, les volailles d’Awajishima, les poissons de la mer Setonai. L’éternelle passion d’Alain Ducasse pour les plus beaux produits de la terre et de la mer rend ici hommage au terroir local.

Quant aux recettes, elles sont résolument inspirées de la tradition française de la cuisine de bistrots : oeuf cocotte, pâté en croûte, quenelles de brochet sauce Nantua, coquilles Saint-Jacques dorées au beurre demi-sel, filet de boeuf au poivre, cochon de lait rôti, vol au vent, profiteroles, nougat glacé, pain perdu,… Cette cuisine authentique, généreuse et sans chichi, correspond bien aux exigences des habitants de la ville, hédonistes tout en étant rétifs à l’ostentation.

Le dialogue fécond entre la cuisine française et l’âme de la ville se poursuit très naturellement avec l’architecture et la décoration du restaurant. Alain Ducasse a choisi le jeune créateur japonais Shinichiro Ogata. Simplicity, le cabinet de design qu’il a fondé en 1998, s’est déjà illustré dans de nombreuses réalisations. Dans chacune, Ogata revisite la vénérable tradition esthétique japonaise pour créer des formes très contemporaines. Dans son approche, le jeu sur les matériaux, les lignes et la lumière est essentiel. De plus, Ogata place les besoins les plus simples – se nourrir, se vêtir, s’abriter – au centre de ses préoccupations : ce sont eux qui façonnent le plus intimement la vie quotidienne.

Pour Le Comptoir de Benoit, « Alain Ducasse nous a demandé de concevoir un bistrot français dans lequel Osaka se reconnaît et où se sente bien » note-t-il.
Le résultat : un lieu chaleureux, convivial, où les matériaux traditionnels comme le zinc se conjuguent à des formes très lisibles, où l’espace s’organise autour d’un grand comptoir qui ouvre directement sur la cuisine.

L’alliance unique des produits régionaux et du savoir-faire français fera sans nul doute du Comptoir de Benoit une destination très prisée des gastronomes, un restaurant que les osakaïtes sauront s’approprier naturellement.


LA BREEZE TOWER

Située à Nishi-Umeda, un quartier historique au coeur d’Osaka, la tour est un véritable lieu d’échange et de communication. Il fait aussi bon s’y détendre, déjeuner ou faire du shopping que travailler. Christoph Ingenhoven, l’architecte de Düsseldorf reconnu pour la réalisation de la nouvelle gare de Stuttgart, l’a conçue dans un esprit d’écologie, de modernité et de culture.

LE GROUPE ALAIN DUCASSE

Le Groupe Alain Ducasse se consacre avec passion aux plaisirs de la gastronomie et de l’hospitalité afin de répondre aux exigences d’une clientèle, diverse, mobile et internationale. Le Groupe développe sans cesse des idées novatrices et en assure la pérennité. La recherche permanente de l’excellence repose sur le talent des hommes et des femmes, la qualité des produits et une grande maîtrise des technologies.
A la tête de son Groupe, Alain Ducasse est à la fois un cuisinier-créateur et un entrepreneur rigoureux. Créateur, il s’attache à offrir une cuisine juste. Il est le chef de restaurants prestigieux « Le Louis XV-Alain Ducasse » à Monaco, et « Alain Ducasse au Plaza-Athénée » à Paris. Entrepreneur, il met en œuvre un modèle économique moderne, une transmission du savoir et une vision pertinente de l’industrie de la table. Au Japon, Alain Ducasse continue d’écrire son histoire …
Le Comptoir de Benoit est son troisième restaurant après deux ouvertures à Tokyo : d’abord Beige Alain Ducasse, en collaboration avec Chanel. Puis Benoit Tokyo, héritier du restaurant parisien du même nom créé en1912 et repris par le Groupe Alain Ducasse en avril 2005.