16.7.08

Saint Mont et Jazz In Marciac plus de 30 ans de complicité !

Cet été, du 1er au 17 août, les Producteurs Plaimont jouent une fois de plus leur partition au sein du célèbre festival de jazz, à Marciac, petite bourgade du Gers. Depuis le tout premier festival, vin et musique s’accordent sur le même objectif : sauvegarde et développement de la région.

Saint Mont et Marciac, situés à 50 km de la première « quatre voies », du premier aéroport et de la première gare ont su donner une dimension économique et sociale à leurs projets dépassant ainsi les frontières de leurs collines gersoises.
Le festival accueille les plus grands noms du jazz et déplace des festivaliers du monde entier ; béret vissé sur la tête, les vignerons sont partout : aux dégustations bien entendu mais aussi aux arènes, sous le chapiteau… participant pleinement, comme chaque année depuis 1977, à la réussite de Jazz In Marciac.


UNE DEMARCHE COMMUNE ANIMEE PAR LA PASSION ET LA VOLONTE DES HOMMES

La complicité « Plaimont et Jazz In Marciac », qui s’est affirmée au fil des années, trouve son origine dans une démarche similaire qui a consisté à rassembler des hommes autour d’un projet commun : la sauvegarde et le développement d’une région.

Pour Marciac, tout commence en 1977, avec Jean-Louis Guilhaumon, à l’époque professeur d’anglais au Collège qui, en s’entourant d’une équipe de bénévoles ose organiser quelques concerts sur 2–3 jours axés sur le jazz traditionnel…, pour proposer aujourd’hui sur 15 jours une programmation très diversifiée.
Marciac, 1 200 habitants à l’année, accueille sur 15 jours : 200 000 festivaliers, 16 concerts, 80 000 entrées sous un chapiteau de 6 000 places planté sur le terrain de rugby ainsi qu’aux arènes. Le « festival Bis », tous les jours place de l’hôtel de ville, offre des concerts gratuits de 11h à 13h puis de 15h à 19h45, et le Jim’s Club, autour de minuit, permet de prolonger la nuit.

Pour les Producteurs Plaimont, l’aventure commence en 1957 : une poignée de vignerons crée le premier Syndicat de Défense des Côtes de Saint-Mont. En 1979, le vignoble du St-Mont est reconverti à partir de cépages riches d’authenticité, puis vient la création du Groupement de Producteurs Plaimont. 1981 voit la consécration, avec l’accession au rang des AO.VDQS pour les 184 hectares de vigne de l’époque.
Les évènements se multiplient : le Saint-Mont part à la conquête de Paris en 1985, puis, en 1993, une nuit de septembre, 500 pieds de vignes recouvrent la place du Capitole à Toulouse ; en 1998, première édition des journées Portes Ouvertes du Saint-Mont.
Aujourd’hui, l’appellation compte 1200 hectares et 600 vignerons ; 38 % des ventes sont effectuées à l’export. A Plaimont, la promotion fait partie intégrante du métier de vigneron : chacun donne chaque année, un jour de son temps par hectare et demi. Pour le festival, 350 vignerons s’investissent afin de faire découvrir aux festivaliers non seulement leurs vins mais aussi l’ensemble des activités créées à Marciac autour de la vigne et du vin.

DES MOMENTS INEDITS ENTRE VIGNERONS ET MUSICIENS !

-Echange mémorable entre Illinois Jacquet et les vignerons, l’un parlant un dialecte louisianais et les autres répondant en patois gascon, tous se comprenant très bien : séduit par l’ambiance, Illinois Jacquet renvoie son équipe aux USA et s’accorde trois jours supplémentaires dans le Gers.
- Lionel Hampton se vente fièrement auprès du Président des USA de l’époque, Jimmy Carter, de posséder un vignoble à Saint-Mont.
-Wynton Marsalis, au détour d’une visite dans le Gers s’arrête au Château de Sabazan avec son père Ellis pour offrir aux vignerons quelques notes de musique magiques dans le vignoble du Saint-Mont
-Le pianiste Franco-américain, Jacky Terrasson prend régulièrement des nouvelles de son rang de vigne.
-En 2006, Jamie Cullum arbore fièrement sur scène une bouteille de Saint-Mont Les Hauts de Bergelle pour en faire son French Red Wine préféré.


LES REALISATIONS éCONOMIQUES ET CULTURELLES 30 ANS APRES
Ce festival unique a séduit des partenaires privilégiés, des bénévoles et des associations créant ainsi des débouchés économiques tangibles :
-construction d’un village « Pierre et Vacances » (350 lits) face au lac
-l’atelier d’Initiation à la musique de jazz créé en 1993 compte maintenant 200 élèves. Le parrain Wynton Marsalis vient jouer chaque été avec l’Ecole de Jazz.
-tonnellerie
-centre de remise en forme
-création du « Pôle d’Excellence » avec une salle de spectacle de 600 places pour les concerts d’hiver, et une salle d’exposition.

Ces exemples de développement vont au-delà car ils ont su donner l’impulsion à d’autres projets autour de Marciac : le lycée viticole de Riscle avec la création de filière d’enseignement axée sur la vigne et le vin, le collège de Riscle spécialisé dans l’art et la peinture, le collège d’Aignan sur l’environnement, le collège de Mirande qui assure le relais avec Marciac. De nombreuses rénovations de maisons sont entreprises pour proposer des gîtes et des chambres d’hôtes.

RENAISSANCE DU VIGNOBLE DE LA COLLINE DE MARCIAC - LE VIN DE LA RIVE-HAUTE
Les Producteurs Plaimont ont acheté en 1999, vingt hectares de friche sur la colline qui surplombe le lac de Marciac.
Un jeune vigneron est installé et ensemble ils replantent six hectares de vigne qui avaient disparu dans les années 60-70. Puis ils décident de faire partager cette culture de la vigne et du vin et vont jusqu’à offrir au public la possibilité de parrainer un pied de vigne., notamment à l’occasion de Jazz In Marciac


Edition 2008 : Les PRODUCTEURS PLAIMONT JOUENT LEUR PARTITION DU FESTIVAL

-parrainage des pieds de vigne dans les rangs « musiciens »
Tous les jours, durant le festival de 16h00 à 19h00, les visiteurs sont conduits en calèche (rendez-vous place de la Mairie), jusqu’à la colline pour parrainer un pied de vigne et déguster les vins. Chaque rang porte le nom d’un musicien de jazz… Chaque pied de vigne est numéroté, répertorié et attribué à un parrain.
Depuis le premier pied replanté en 1999, le vignoble renaît : on compte aujourd’hui 200 « rangs musiciens » et 6000 parrains. Des parrains qui reviennent souvent à différents moments de l’année pour voir évoluer leur pied de vigne ou pour faire les vendanges qui donnent le vin de la cuvée « Rive-Haute ».

-Accueil – dégustation des festivaliers au quotidien
- Dégustation et rencontres avec les vignerons sur le stand « Producteurs Plaimont » sur la place de la mairie.
- Possibilité de visite des chais des Vignerons du Saint-Mont à Plaisance (15 km de Marciac, direction Aire-sur-l’Adour).
- Espace dégustation des grands vins du Saint-Mont. Ouvert tous les soirs à partir de 19h00 sous le chapiteau concert. Présentation du Faîte rouge et blanc, vins issus de l’assemblage des plus belles expressions de chacun des trois terroirs qui compose le Saint-Mont. Son étiquette en bois symbolise l’ancienneté du vignoble et rappelle l’habillage des vins qui autrefois étaient stockés sous les escaliers ou directement dans la terre argileuse.

-Nouveau en 2008 : à la maison Guichard, place de la Mairie
Exposition de photos noir et blanc signées Alain Alquier (photographe à Riscle) sur les métiers des vignerons de Saint-Mont.

Producteurs Plaimont – 32400 Saint Mont - Tél. : 33 (0)5 62 69 62 87 - Fax : 33 (0)5 62 69 61 68