17.9.08

LA BÛCHE IDEALE SELON HUBERT DE GIVENCHY POUR LENÔTRE

« Sapins illuminés, tables divinement décorées à la lueur des bougies, villes et vitrines brillant de tous leurs feux, noël a toujours été pour moi la fête de la magie et de la lumière. Une fête où tout espoir est permis, où tout rêve a ses chances, où une apparition n'est jamais impossible. Lorsque la maison Lenôtre m'offrit de créer une bûche de noël, la première surprise passée - car je dois avouer que l'on ne m'avait jamais proposé un tel challenge - la bûche idéale s'imposa d'elle-même. Ce serait une surprise, pour le palais comme pour les yeux, un rêve à contempler comme à déguster, une apparition aussi éphémère qu'inoubliable, comme peut l'être dans un tout autre domaine une robe de haute couture. Bref, un petit prodige de haute pâtisserie ! Un enchantement aussi bref que délectable pour un noël unique.

Mon animal préféré étant le cerf, pour son allure, sa noblesse, la fierté indomptable de ses bois, et ayant, quant à moi, toujours préféré l'animal au chasseur, je n'hésitais pas. Deux têtes de cerf orneraient chaque côté de ma bûche en chocolats, (permettez-moi ce pluriel pour l'occasion) ciselée comme une sculpture et nouée d'un ravissant ruban d'or. Mon rêve allait plus loin. Les têtes de cerfs y seraient transparentes telles du cristal scintillant d'or, la bûche posée sur un plateau de miroir, le tout illuminé, comme incandescent de l'intérieur. Ces voux, bien sur, n'étaient qu'un rêve. Mais comment ne pas imaginer l'impossible pour une si belle nuit ?
Or, ma chance fut que Guy Krenzer et ses chefs pâtissiers adorent les défis. Celui-ci était de taille. Cela n'en était que plus excitant. Il fallait réussir. Et le miracle, entièrement fait main, est devenu réalité. Selon la même technique que les maîtres verriers, les têtes de cerf y sont réalisées en sucre « coulé », et le ruban d'or en sucre « tiré », exactement comme à Murano. Le socle miroir, reflète la jolie bûche comme un étang, tout en abritant un petit système autonome de lampes invisibles, éclairant l'ensemble.

Quant à la bûche, c'est une pure merveille poudrée d'or 22 carats. Posé sur un pailleté feuillantine maison pour le croustillant, un exquis biscuit chocolat allie par surprise les raffinements d'un crémeux aux cacaos de Tanzanie, de Ghana et de Sao Tomé à un suave parfait au chocolat au lait et thé Earl Grey. Autant dire un petit poème de saveurs exquises et de textures simultanées inédites, comme seul Guy Krenzer et son équipe savent l'inventer. Une délicieuse sculpture veloutée et luminescente surgie de la nuit, à déguster en famille et entre amis. »


Composition de la bûche Lenôtre - Hubert de Givenchy
Biscuit moelleux au chocolat, Croustillant de fruits secs et brisures de caramel, Crémeux chocolat noir, Parfait chocolat lait au thé Earl Grey

Bûche à partager pour 6 à 8 personnes.
Disponible dans toutes les boutiques Lenôtre du 19 au 25 décembre inclus.
Série limitée. A réserver dès le 3 décembre !
Prix 115.00 euros