12.11.08

Guillaume DELAGE ouvre son 1er restaurant JADIS


Guillaume DELAGE, chef du Gaya depuis 2005 et qui a été récompensé en 2008 par son titre de Tremplin de l’Année par le magazine Le Chef, ouvre son premier restaurant le mercredi 12 novembre : JADIS – 208 rue de la Croix Nivert – 75015 PARIS – tél : 01 45 57 73 20


Un bistrot gastronomique avec un petit air de « nostalgie positive »
Depuis plus de 15 ans, les bistrots gastronomiques se sont installés dans le paysage parisien de la restauration indépendante avec un succès croissant. Guillaume Delage enrichit le concept en concoctant des recettes sur tous les plats oubliés qui ont beaucoup d’attrait pour le consommateur d’aujourd’hui :
Galantine de volaille, artichaut et foie gras ; miroir cassis et crème de rave
Pièce de veau rôtie, blette et rognons au jus ; une petite caillette
Ile flottante à la pistache, anglaise au lait d’amande
Menu carte à 32 € avec entrée 8€, plat 17€ et dessert 7€ midi et soir, fermé samedi midi et dimanche.

Guillaume Delage : une ascension remarquable
Né il y a 29 ans à Limoges, Guillaume Delage a choisi dès ses débuts de ne travailler qu’avec des chefs triples étoilés et créatifs. Après le lycée hôtelier de Souillac, Richard Piganiol (Le Déjeuner de Souceyrac (46)) lui fit découvrir la cuisine de terroir. Michel Bras fut son premier formateur lui donnant le sens des saveurs et de la recherche, Frédéric Anton du Pré Catelan lui enseigna la structure parfaite des plats et enfin Pierre Gagnaire lui transmit le sens de la recherche permanente d’idées nouvelles. Sa première expérience de chef fut la reprise du Gaya pour Pierre Gagnaire, où Guillaume testa ses capacités de gestionnaire.

Jadis : une implantation stratégique
Guillaume Delage s’installe dans un des quartiers les plus propices à la réussite d’un bistro gastronomique : rue de la Croix Nivert dans le XVème arrondissement, quartier riche en hôtels, en immeubles résidentiels et aussi des bureaux de professions libérales. Le restaurant Jadis est au pied de 4 hôtels 3*, du Palais des Sports et du Parc des Expos de la Porte de Versailles.

Crédit : G. Cambon