11.2.09

DU NOUVEAU DANS LE BIO… Une gamme de sel de l’ile de Noirmoutier aux herbes et legumes Bio

POUR LA PREMIÈRE FOIS, LE SEL EN PINCE POUR LE BIO*...
On connaissait les légumes, les fruits, les viandes, les poissons… désormais on peut ajouter à notre panier de courses du sel aux herbes bio. Une nouveauté qui arrive au rayon épicerie
des grandes et moyennes surfaces pour le bonheur des adeptes du bio de plus en plus nombreux.
Pour assaisonner recettes et plats, le Sel Marin de l’île de Noirmoutier aux herbes et légumes bio, est la pointe de nouveauté qui manquait à notre table !
Un produit de qualité facilement identifiable grâce au logo européen de l'Agriculture Biologique et au logo français AB.

Entre le sel de l’île de Noirmoutier et le bio, des affinités toutes naturelles…
Le sel marin de l’île de Noirmoutier est un sel naturel, de grande qualité et riche en minéraux
et oligo-éléments. Gros, fin ou fleur, il est cultivé depuis près de deux mille ans par les sauniers
de l'île de Noirmoutier.
Des siècles de tradition et de transmission du savoir qui ont fait de ce produit un sel d’exception.
Fiers de leur terroir, les sauniers entretiennent l'environnement et l’écosystème naturel et préservent depuis toujours la faune et la flore locale.
Grâce à un travail encore très manuel qui utilise l'energie du soleil, du vent et du jeu des marées, ils réussissent l'alchimie du sel.

Les sauniers cultivent aujourd’hui encore dans la plus pure des traditions les 3000 oeillets afin
d’en recueillir un sel 100% naturel.
C’est donc en toute légitimité, qu’ils lancent une gamme de sels aux herbes et légumes bio,
un éventail d’ingrédients idéal pour préparer vos recettes et relever vos plats.


* Bio signifie en grec la vie ! Les produits issus de l’agriculture biologiquerespectent les cycles de la nature, sauvegardent l’écosystème et la vitalité des sols.

Informations pratiques
3 références proposées en grandes et moyennes surfaces

• La salière 250g de sel fin aux herbes et légumes bio : un mélange original et appétissant pour apporter une touche culinaire à vos recettes.
Prix de vente conseillé : 2,69 € à 2,85 €

• Le sachet de gros sel de 500g, aux herbes provençales bio : son goût de thym et de garrigue est parfait pour relever les grillades, les côtes de boeuf ou encore l’eau de cuisson.
Prix de vente conseillé : 1,79 € à 1,89 €

• La verrine 100g de fleur de sel aux herbes provençales bio : une présentation élégante pour la table et une touche savoureuse pour ponctuer les recettes.
Prix de vente conseillé : 3,29 € à 3,49 €


3 autres références présentées dans des sachets kraft vendues dans les boutiques bio…
• un gros sel « Bouquet de Provence » 250g : Thym, romarin, marjolaine et basilic pour
aromatiser les marinades, préparer les viandes et relever la cuisson.
Prix de vente conseillé : environ 2,15 €

• un sel fin « Saveurs du Jardin » 250g : Mélange d’oignon, ail, persil, curry et ciboulette,
idéal pour intensifier la saveur des plats.
Prix de vente conseillé : environ 2,46 €

• un sel fin « Assaisonnement pour Poisson » 250g : Fenouil, citronnelle et marjolaine, spécialement conçu pour accompagner poissons et produits de la mer
Prix de vente conseillé : environ 2,46 €


Le Sel de Noirmoutier, un petit grain d’exception…
L’île de Noirmoutier s’étire dans l’océan Atlantique, au nord-ouest des côtes de la Vendée.
Bénéficiant d’un climat exceptionnel, avec une brise océanique et un bel ensoleillement, les premiers marais salants attestés de la côte Atlantique française se situent à Noirmoutier.
C'est ce berceau idéal depuis le VIIe siècle qui donne naissance à l'or blanc de l'île de Noirmoutier : le sel marin.
Symboles de ce terroir d’exception, les marais salants. Situés dans des zones protégées, ils sont le jardin des maîtres sauniers qui les dessinent, préservent leurs richesses et entretiennent l’écosystème naturel.
Dès le printemps, les sauniers préparent et remodèlent les bassins inondés durant l’hiver. Lorsque l’été arrive, ils découvrent et cueillent la fleur de sel qui se forme à la surface avant de récolter jour après jour le gros sel. Des gestes encore traditionnels et indispensables pour obtenir un sel de qualité.
Et lorsque la nature leur sourit, que la mer, le soleil et le vent se donnent rendez-vous sur l’île, les marins salants donnent alors le meilleur d’eux-mêmes et offrent aux sauniers toutes leurs richesses iodées.

Des qualités nutritionnelles naturelles préservées
Le sel marin de l’île de Noirmoutier est un élément naturellement riche en oligo-éléments.
Récolté à la main, séché au soleil, ni traité ni lavé, il respecte un cahier des charges très strict adopté par la centaine de sauniers qui cultivent les 3000 oeillets actuels.
La récolte manuelle confère au sel marin une teneur moindre en chlorure de sodium et en contre partie bénéficie d'une richesse en magnésium, en calcium et en potassium ainsi qu'en oligo-éléments (fer, cuivre ou manganèse), dont tous les nutritionnistes s’accordent à reconnaître l’intérêt pour l’organisme humain.

Comment est produit le Sel de l’île de Noirmoutier ?
• Le sel provient de la mer. Dans la saline, l’eau va s’évaporer en circulant à travers une série
de bassins, pour devenir de plus en plus salée.
• A la mi-mai, les producteurs commencent la saunerie : l’eau de mer est introduite par
une trappe dans un grand bassin, appelé loire.
L’eau commence alors son processus de concentration. Tout un système de vannes, basé sur la différence de niveau des divers bassins, règle la circulation de l’eau dans les marais.L’eau passe ainsi de bassins en bassins où, par l’effet du soleil, la concentration du sel s’accélère.
• Enfin, elle arrive à l’oeillet, dernier bassin où s’opère la cristallisation. L’action du vent et de la
chaleur est à ce stade importante. La récolte ne peut se faire que par beau temps.
• Le saunier récolte d’abord la fleur de sel, cette pellicule fine et fragile, constituée de cristaux blancs, qui se forme à la surface de l’eau.



Ensuite, d’un geste régulier et précis, le sel gris est tiré tous les deux jours, doucement à l’aide
d’un long râteau pour être déposé en bordure des oeillets où il est stocké. Les petits tas de sel
ainsi formés sont appelés mulons. Ils ponctuent de leur blancheur l’étendue des marais salants
avant de rejoindre des magasins de stockage.