4.3.09

Les quatre saisons de ProNatura

A quoi ressemblera le printemps 2009 ?
Difficile à ce stade de dégager des pronostics tant les conditions climatiques de ces derniers mois ont été des plus imprévisibles !
Cependant, l’alternance de pluies, de froid et de vent laisse présager un cycle perturbé qui pourrait se traduire par une production plus faible ou un retard de culture.
Pour répondre aux besoins de ses clients et permettre à ses partenaires agriculteurs de vivre une saison des plus sereines, ProNatura travaille depuis de longs mois avec ces derniers. Dans les différents bassins où elle est implantée, ses équipes ont défini et planifié, avec les producteurs qu’elles accompagnent, la gamme, les variétés, les volumes et la qualité souhaités.

Cette année, les engagements portent sur des niveaux de productions supérieurs de 15 % en moyenne par rapport à la période précédente. Parmi les nombreuses actions et projets, quelques uns se distinguent par leur caractère ou leur spécificité…

Plantes aromatiques en pot
Les plus beaux projets reposent sur la rencontre et la confiance. C’est ainsi qu’est né, il y a quatre ans, le programme de production de plantes aromatiques biologiques en pots de ProNatura. Une discussion informelle entre l’un des agronomes de la société et le fondateur de l’EARL du Tilleul en Provence, a conduit à la mise en culture de 15 000 pots dès la première
saison. Pour ce printemps, l’exploitation, sur laquelle travaillent trois générations, devrait en livrer 80000 !
Parmi ces plantes aromatiques :
- le thym, le romarin, la lavande sont des cultures dites longues. Nées d’une bouture provenant du pied-mère, elles nécessitent un cycle de croissance minimum de six mois.
- le basilic, l’aneth, la menthe, la ciboulette, la coriandre... sont plus fragiles mais incontournables.
Réalisées à partir de semis ou de boutures disposées sur des plaques appelées « petits bouchons », les plantes en pots sont cultivées à l’abri, dans des serres en verre qui leur procurent la chaleur naturelle nécessaire à leur croissance.

Au fur et à mesure de leur développement, elles sont repiquées à plusieurs reprises dans des conteneurs plus importants. Pour leur éviter un choc thermique fatal, elles sont « endurcies », c’est-à-dire progressivement acclimatées à la température extérieure.
Au total, 12 plantes aromatiques différentes égayeront cette année encore les étals des magasins spécialisés bio. Cultivées dans du terreau bio, elles pourront être plantées dans les jardins ou utilisées telles quelles.
Elles seront disponibles chez Naturalia, Biocoop, Biomonde et dans l’ensemble des magasins bio indépendants clients de ProNatura en France.
Autre nouveauté 2009 : des présentoirs pour cette gamme.

Légumes « ratatouille », respect des engagements et aide à la conversion
Grâce à son ancrage provençal, ProNatura dispose d’une vaste gamme de légumes ratatouille pour alimenter le marché.
Aux côtés de ses fournisseurs fidèles, déjà en bio depuis plusieurs années, ProNatura veille à accompagner de nouveaux venus pendant les années de conversion.
Parmi eux, Mathieu Jayet-Gendrot, un ingénieur lyonnais de 28 ans qui a tout quitté pour devenir agriculteur et s’installer en bio près de Cavaillon. Il dispose d’une surface de serre d’environ 9000 m² et de 2 ha de plein champ. L’accompagnement technique de ProNatura, et l’engagement pris de commercialiser toutes ses cultures dès la phase de conversion, lui ont permis de réaliser son projet dans de meilleures conditions.
Après la vente de ses salades d’hiver en 2e année de conversion, le jeune agriculteur livrera ce printemps tomates et aubergines produites à partir de variétés anciennes, mais aussi céleris, oignons bottes, etc. Il aura également du melon.

Pomme de terre précoce en Provence et sur l’île de Batz
Le Sud-Est comptait, il y a quelques années, parmi les régions productrices de pommes de terre primeurs bio.
Mais l’absence de mécanisation engendrait des coûts trop élevés pour ce produit de base.
ProNatura s’est rapprochée de plusieurs agriculteurs bien équipés et organisés pour produire des quantités suffisantes à des prix abordables. L’un d’entre eux, situé en Camargue, a démarré en 2008 avec une seule variété. L’essai réussi, s’est transformé pour cette campagne en un programme de cinq variétés différentes : quatre à chair blanche (Bindje, Agria, Monalisa, Nicolas) et une à chair rouge, la Rubis.
Une autre exploitation, située près de Gordes fournira également une centaine de tonnes dès ce printemps.
L’autre source de ProNatura est la Bretagne, plus précisément l’île de Batz. La pomme de terre primeur bio s’y épanouit dans un environnement des plus favorables :
- microclimat océanique (proximité du Gulf Stream) responsable de la précocité des légumes,
- petites parcelles protégées par des haies ou des murets en pierres,
- fertilisation des sols par les algues (un amendement naturel, le goémon),
- deux types de sols (sable et limons) adaptés à cette culture, etc.

L’île abrite vingt-cinq exploitations sur 180 hectares. Environ la moitié est en agriculture biologique : pomme de terre, chou-fleur, oignon rosé, échalote, persil, fenouil… La pomme de terre y est récoltée manuellement.

Relancer les cultures délicatement printanières
Culture délicate s’il en est, la fraise trouve dans le Sud-est des terroirs de prédilection.
Elle trouve également dans le circuit court le chemin le plus rapide vers le consommateur !
Comptant parmi ses clients français plus de 350 points de vente, ProNatura a demandé à cinq maraîchers situés dans la région de Carpentras de mettre en place des programmes de fraises Pajaro, Garriguette, Ciflorette...

En Bretagne, ProNatura s’approvisionne auprès d’un maraicher situé dans le centre de la région, essentiellement dans la variété non remontante Elsanta.
Autre emblème du printemps, le petit pois qui a tendance à se faire rare ces dernières années. Ne supportant pas le gel pendant la période de floraison, il subit fortement les incertitudes climatiques. Pour pallier ces aléas, ProNatura a choisi des maraîchers situés dans une région plus abritée, moins gélive près de Martigues.

ProNatura en quelques mots
ProNatura, spécialiste des fruits et légumes biologiques, basée à Cavaillon, fournit des produits en provenance de différents continents et régions de France.
La multiplicité de ses sources d’approvisionnement lui permet de garantir régularité en volume et en qualité. La largeur de la gamme, environ 120 variétés expédiées chaque jour, soit, compte tenu des saisons, plus de 1000 produits différents sur une année, fait de ProNatura le leader sur le marché européen.

Animée par la volonté de structurer la production dans les bassins où elle intervient (Provence, Bretagne, Maroc, Togo...), ProNatura a mis en place plusieurs services pour accompagner ses producteurs dans leur développement :
- conseil dans le processus de certification bio,
- choix des variétés adaptées aux contraintes du terroir et de la culture biologique, mais aussi aux attentes des distributeurs et des consommateurs,
- assistance technique, au travers d’une équipe de cinq salariés et d’agronomes indépendants, sur la conduite de la culture, l’organisation de la récolte et du « post-récolte » (conditionnement, mise au froid...).
Afin de préserver l’équilibre et la richesse des sols, les agriculteurs fidèles à ProNatura respectent le principe de la rotation des cultures et font alterner les productions présentées avec des engrais verts, d’autres légumes, des légumineuses (vesce par exemple) ou des céréales.

ProNatura
www.pronatura.com
MIN – 5e Halle - 754 avenue Pierre Grand – 84303 Cavaillon Cedex
Tél. : 04 90 78 73 00 - info@pronatura.com