8.4.09

Domaine de Lagrezette : 500 ans de tradition Malbec

Rose de Grézette 2008
Depuis près de 30 ans, Alain Dominique Perrin s’est attaché à redonner ses lettres de noblesse au Château Lagrézette et à son magnifique vignoble de 85 ha.
Une mission parfaitement réussie et qui a conduit à l’élaboration d’un nouveau vin qui donnera toute sa noblesse au rosé. Visite en coulisses.

Cap sur la vigne, d’abord
Là, le propriétaire et le maître de chai misent tout sur le grand trésor du Château Lagrézette : le Malbec. Un cépage de haute qualité, plébiscité par de nombreux connaisseurs.
Vendangés à la main, les raisins sont immédiatement pressés ; ensuite, une fermentation à basse température permet d’obtenir une belle couleur d’un rose très pâle et de délicieux arômes d’acacia, de pêche, d’abricot et de groseille.
Le résultat est un rosé vif et frais, offrant un très bel équilibre en bouche et une finale délicieuse.
Il ne nous reste plus qu’à trouver une terrasse ensoleillée pour apprécier ce vin de pur plaisir, à boire frais à l’apéritif ou en accompagnement des repas légers de l’été.

Rose de Grézette - Prix public : 9,00 Euros
www.chateau-lagrezette.tm.fr

Domaine de Lagrézette 500 ans de tradition Malbec
Alain Dominique Perrin : Itinéraire d’un esthète
Très tôt, Alain Dominique Perrin a montré son goût de l’exception, sa passion du Beau sous toutes ses formes et son envie de donner vie à des projets réputés difficiles, voire impossibles.
C’est ainsi qu’il a mené sa carrière.
Passant d’une première vie d’antiquaire à une carrière de golden boy, il se lance dans l’aventure Cartier et fait de la marque un incontournable du monde du luxe.
Loin de se satisfaire de ce succès mondial, il s’impose également comme un mécène des arts, de l’art contemporain surtout avec la création de la Fondation Cartier à Paris.
Ce qui ne l’éloigne pourtant pas du monde des affaires, puisqu’il lance également la première école de marketing du luxe et s’implique activement dans le domaine de l’horlogerie haut de gamme.
Toujours sur la brèche, il créé en 2005 l’Institut Supérieur de Marketing du Goût à Courbevoie.
Mais c’est peut-être avec le Château Lagrézette qu’il marie le mieux ses deux passions : l’amour du beau et la création de produits d’exception.

Un magnifique Château !
Si le Château Lagrézette attire aujourd’hui tous les regards, il a longtemps été une ruine au bois dormant, attendant qu’on le tire de sa longue léthargie. Ancienne maison forte du XIIe siècle, il est devenu château au XVIe siècle, sous l’impulsion de la famille de Massault.
Célébrant le mariage entre l’austérité médiévale et l’élégance de la Renaissance, il sera pourtant condamné comme beaucoup à sombrer dans une noble décrépitude jusqu’à ce qu’Alain Dominique Perrin le rachète en 1980 et le fasse classer monument historique dès 82.
Patiemment et amoureusement restauré, il a aujourd’hui retrouvé toute sa magnificence… ainsi qu’une production viticole sur 85 ha à la hauteur de son histoire.