6.5.09

LES MOULES DE BOUCHOTS AOC DE LA BAIE DU MONT SAINT-MICHEL PRÉPARENT LEUR RETOUR SUR LES MARCHÉS EN JUILLET PROCHAIN

Les moules AOC de la Baie du Mont Saint-Michel sont cabotines.
Chaque année, elles refusent de dire à l’avance à quelle date elles seront prêtes. « Autour du 1er juillet »… c’est tout ce que les éleveurs peuvent en tirer !

En ce moment même, elles achèvent tranquillement leur croissance sur les bouchots plantés au pied du Mont Saint-Michel. Pas question de les commercialiser avant leur pleine maturité… et cela ne dépend que de la nature !

Chaque année la moule AOC de la Baie du Mont Saint-Michel donne le coup d’envoi de la saison des moules en France. C’est dire qu’elle est attendue ! Surtout par les gourmets qui la préfèrent de loin à sa soeur méditerranéenne. Cette dernière -de la famille Gallo Provincialis- a une grosse coquille qu’elle ne remplit pas toujours et se montre souvent pâlotte. La moule AOC de la Baie du Mont Saint-Michel appartient à la noble lignée des « Mytilus edulis ». Plus petite (4cm environ) et plus tendre, elle est aussi beaucoup plus charnue et colorée : une vraie palette de peinture avec sa coquille noir vif s’ouvrant sur une chair variant du jaune orangé soutenu à l’orange foncé.

Des mariages divins
Mais ce sont surtout ses qualités gustatives incomparables qui permettent de la reconnaître les yeux fermés : onctuosité, chair fondante avec une saveur légèrement sucrée inégalable, elle se marie divinement avec les épices. Elle fait le bonheur des
gastronomes et des cuisiniers haut de gamme et réveille les assiettes. Une belle louche de moules, quelques lardons, des lamelles d’oignon, un peu de tomate, un tour de moulin à poivre et voici, en un tourne main, le plat succulent est dressé. Mais vous pouvez la préférer avec un peu de piment d'Espelette, juste pour taquiner le palais ! Les vrais amateurs les dégustent ainsi, à peine ouvertes, assoupies dans leur jus légèrement épicé. Leurs rondeurs charnues et leur belle couleur franche font déjà saliver.

Elle inspire les plus grands cuisiniers qui n'hésitent pas à la marier avec les mets les plus subtils et les épices les plus variées. Tous les connaisseurs l'affirment : la moule de bouchot de la Baie du Mont Saint-Michel ne peut se confondre avec aucune autre, même lorsqu’elle est proposée en dégustation à l'aveugle !
Elle représente d’ailleurs à elle seule 25% de la production des moules de bouchots de France et 13% de toutes les ventes de moules effectuées en France (y compris l'importation).