28.10.09

Alma Soror : le nouveau vin de pays d’Oc du domaine de la Tuilerie


Alma Soror, l’âme sœur : un nom évocateur pour le nouveau vin de pays d’Oc haut de gamme du Domaine de la Tuilerie, l’un des vignobles les plus réputés de la vallée du Rhône méridionale.

Une quête…
L’éternelle quête de l’autre qui nous ressemble.
La quête du bonheur, de l’amour ou, pour cette nouvelle cuvée du Domaine de la Tuilerie, la poursuite de la haute qualité.

Comme un écho à Eole, l’autre cuvée prestige du Domaine de la Tuilerie, Alma Soror marque le renouveau de la Tuilerie. Il est le résultat, à chaque étape de sa création, de la recherche de la qualité et du souci du détail.

Alma Soror porte l’empreinte des grands vins et entraîne avec lui l’éternelle quête du modèle, de l’idéal, du meilleur de la terre.

Ce vin, issu d’une sélection parcellaire suivie d’une sélection des meilleures baies de merlots du domaine, élevé pour partie en cuve et en fûts de chêne français, offre une couleur rouge limpide et brillant associée à une robe cerise griotte. Son nez de fruits noirs est gourmand avec des notes de pruneaux et de truffes sous un fond d’épices. Son exceptionnelle longueur appelle viande rouge comme un tournedos Rossini, un gibier, des truffes, des champignons ou du chocolat noir.

De cette cuvée rare, seuls 4000 cols ont été produits, mis en bouteille en octobre 2009 et sont disponibles à la vente immédiatement.


Alma Soror est en vente au prix de 22 euros, chez les cavistes et au Caveau du Château de la Tuilerie ouvert tous les jours de la semaine de 10h à 19h.

www.chateautuilerie.com
Quelques informations techniques sur les secrets de production d’Alma Soror, de la vigne au vin : Mise en bouteilles : 4 000 cols, millésime 2008, ont été mis en bouteilles en octobre 2009. Température de service : 16° à 18° Notes de dégustation : Un premier nez aux arômes de fruits rouges et d’épices avec beaucoup de fraicheur. Un second nez plus aromatique où la cerise kirchée, la cannelle mais également le cacao explosent. En bouche, les tanins présents mais souples sont accompagnés d’une belle complexité aromatique où le cacao, le pruneau, la myrtille et la framboise s’harmonisent parfaitement. Dans les vignes : taille sévère, faibles rendements (moins de 25 Hl/hectares), travail du sol, effeuillage et vendanges en vert sont menés autant que nécessaire. La vendange, réalisée à pleine maturité, suivie d’un tri extrêmement rigoureux des raisins, est le facteur déterminant pour obtenir des baies d’une qualité optimale. A la cave : seconde sélection avec tri des baies, trituration minimale, fermentation et élevage en cuve et en fûts de chêne français. Une sélection finale est effectuée à l’issue de l’élevage pour ne conserver que le meilleur de ces merlots avant une mise en bouteille réalisée avec filtration minimale pour ne pas amaigrir le vin.