19.5.10

Les 500 ans de Bénédictine

1510-2010 : Un anniversaire 5 fois séculaire.

 

On n'a pas tous les jours... 500 ans ! Aussi cette édition limitée, hommage à la création du fameux élixir du moine bénédictin Dom Bernardo Vincelli en 1510, ne sera-t-elle
produite qu'en 2010 seulement.

 

Son design est inspiré des anciennes bouteilles de  Bénédictine mais c'est son traitement contemporain qui donne à cette édition limitée cette facture haut de gamme.

Le noir dominant est aussi un hommage à la couleur  des habits de moines mais il est surtout le symbole du  secret de la recette de Bénédictine. L'or est évidemment  une référence à l'alchimie dont l'un des buts ultimes était  la transmutation du plomb en or.

 

Enfin les trois lettres D.O.M en majesté sur la bouteille valent pour Deo Optimo Maximo (à Dieu absolument bon, absolument grand), la devise des moines bénédictins.

 

 

Les Elixirs de Panacée.

Du 13 mai au 17 octobre

L'alchimie s'expose au Palais Bénédictine

 

David Balula, Bertrand Berrenger, Pascal Bircher, Mircea Cantor, Susan Collis, John Cornu,  François Curlet, Wim Delvoye, Richard Fauguet, AV Janssens, Yves Klein, Charles Lopez,  Mathieu Mercier, Laurent Montaron, Gyan Panchal, Evariste Richer, Raphaël Zarka et d'autres encore…

 

Elire le Palais Bénédictine pour permettre à l'art contemporain de rendre hommage à l'alchimie est certainement un choix des plus judicieux.

 

Ici, réunis par Ami Barak, figure incontournable de l'art contemporain, les artistes interrogent les secrets et les mystères de l'alchimie. Les artistes invités travaillent  les questions de la transformation des matériaux et de la quête du savoir.

 

Autant de démarches protéiformes où des matériaux du quotidien accèdent  à davantage de préciosité par d'audacieux changements, par substitutions ou par  réassemblages inattendus. Quand certains artistes empruntent la rigueur des outils scientifiques de la recherche, d'autres explorent les confins du savoir en imaginant des langages symboliques et des œuvres en guise de métaphore de nos connaissances du monde fini.

 

 

Palais Bénédictine : 110 rue Alexandre Le Grand, 76400 Fécamp

OUVERTURE DE L'EXPOSITION TOUS LES JOURS

Entrée adulte : 3 € – Enfants de 12 à 18 ans : 1 €

 

Du 13 mai au 9 juillet : 10h30-12h30 & 14h30-18h00

Du 10 Juillet au 29 août : 10h00-18h30

Du 30 août au 17 octobre : 10h30-12h30 & 14h30-18h00