14.3.14

Résultats de la 1ère étude sur la FLEMME des Français en cuisine, menée par ALLORESTO.fr

 

ALLORESTO.fr, les Français ont le droit d’avoir la flemme… et ils ne s’en privent pas !

 

Qui n’a jamais pensé, un jour, en rentrant chez soi :« se mettre derrière les fourneaux ? #PASCESOIR ! ».

 

Avec 6,5 millions de repas livrés en 2013 via le service ALLORESTO.fr, force est de constater que cette réflexion traverse régulièrement l’esprit d’un grand nombre d’entre nous…Mais alors, existe-t-il plusieurs façons d’avoir la flemme de cuisiner ? Cette attitude est-elle sexuée ? Et quelles sont les régions où elle est la plus assumée ?

 

Pour le savoir, ALLORESTO.fr publie les résultats de la première étude sur le sujet. A lire en entier… Surtout si on a la flemme !

 

OCCASIONNELLE, ASSUMEE OU COMPULSIVE : A CHACUN SA FLEMME

Il y a des personnes que l’idée de cuisiner après une longue journée rebute fortement. Pour elles, commander leur repas sur ALLORESTO.fr est presque devenu un réflexe quotidien. Et puis, il y a celles qui font l’effort de préparer leurs repas, mais apprécient de temps à autre de laisser leurs casseroles de côté. Elles se connectent alors depuis leur ordinateur, tablette ou smartphone pour se faire livrer et l’assument d’autant plus qu’elles peuvent le faire confortablement assises dans leur canapé.

 

Enfin, l’envie est parfois trop forte de manger chinois, italien ou thaïlandais, sans bouger de chez soi.

Une flemme occasionnelle, qui inspire 80 % des clients d’ALLORESTO.fr.

 

C’est quoi la flemme ?

De l’italien flemma, ayant la même origine que « flegme », la flemme est un terme familier, qui désigne une

grande paresse, l’envie de ne rien faire ! (Définition du Larousse)

 

Le regard de Jean Pierre Corbeau, sociologue de l’alimentation: « Les femmes font un peu moins appel à ce service simplement parce que l’éducation les ont davantage encouragées à « faire la cuisine ». Toutefois, la différence de pourcentage entre les deux sexes est moins forte qu’on aurait pu l’attendre, parce que « la culpabilité de ne pas cuisiner » tous les jours diminue chez les jeunes femmes. L’idée de trouver des formes d’externalisation des aides culinaires autres que le surgelé, la conserve ou une quelconque junk food se généralise auprès des jeunes générations. »

 

LA FLEMME A-T-ELLE UN ACCENT ?

L’Ile-de-France arrive en tête des régions où les habitants passent par ALLORESTO.fr pour leur diner. A croire que la rengaine « métro, boulot, fourneaux » comprend une rime de trop !

 

Les régions PACA, Rhône-Alpes et Alsace occupent, elles, la seconde position. Les spécialités, qui demandent du temps, comme la bouillabaisse, le tablier de sapeur ou la choucroute, semblent donc encore meilleures quand elles sont livrées toutes prêtes !

 

Suivent enfin le Nord-Pas-de-Calais, le Centre et la région Midi-Pyrénées: des régions où l’on aurait donc moins la flemme ?

 

Cuisiner, c’est #PASCESOIR ! avec ALLORESTO.fr !

Il faut bien manger pour vivre et lorsque, en plus, on apprécie les bons petits plats, les choses se compliquent…

Heureusement, pour tous ceux qui ont la flemme de cuisiner, souvent ou de temps en temps, il y a ALLORESTO.fr, le premier service de commande de restauration livrée.

 

En quelques clics depuis sa tablette, son smartphone ou son ordinateur, il est possible de choisir son repas dans le menu de l’un des 2 800 restaurants partenaires et de se le faire apporter chez soi, dans la plupart des grandes villes de France.

 

Quelle FLEMME pratiquez-vous ?

Parce que la flemme a plusieurs visages, ALLORESTO.fr dévoile les principaux profils de ceux qui commandent via son service… A chacun de trouver celui qui lui correspond le mieux !

 

Les working girls/boys : Sa cuisine est immaculée. Normal, il/elle n’y met jamais les pieds et pour cause : il/elle n’a tout simplement pas le temps. Accro au boulot, lorsque vient l’heure de dîner, son réflexe, c’est de se faire livrer son repas et de souffler… enfin ! D’autant qu’il/elle peut le faire au travail, dans le bus du retour ou à peine arrivé(e) chez lui/elle pour encore plus de confort.
Son profil ALLORESTO.fr : il/elle commande 4 fois par semaine ou plus, en priorité des plats faciles et rapides à manger, mais, surtout, qui ne nécessitent aucune vaisselle !

 

Les geeks : Connecté non-stop à son ordinateur, sa passion, ce sont les lignes de codes et les jeux vidéo en ligne ! Alors, lorsque l’on est en train d’inventer le logiciel star de demain ou simplement de franchir un nouveau niveau, on a forcément autre chose à penser que de se préparer son dîner !

Son profil ALLORESTO.fr : le nez sur son écran et la main sur son smartphone pour commander tous les jours ou presque des sushis, du chili ou encore du riz cantonais. En bref, tout ce qui fait voyager le ventre autant que l’esprit !

 

Le couple pantoufle : C’est le jeune couple parfait, qui a pris goût aux petits plaisirs du quotidien et aime se retrouver lové dans le canapé, en grignotant un bon petit plat devant la télé. Si, la plupart du temps, ils passent chacun leur tour derrière les fourneaux, ils apprécient aussi de se faire servir, surtout le week-end ou lors d’occasions très spéciales.

Leur profil ALLORESTO.fr : ils commandent leur repas de temps en temps, souvent le dimanche après une bonne grasse matinée ou pour s’offrir un dîner romantique et qui sorte de l’ordinaire, lors de la Saint-Valentin, par exemple.

 

Famille Happy : La vie de parents est toujours bien remplie. Entre la gestion des enfants et de leurs activités, mais aussi les sorties avec les amis, le rythme est soutenu. Alors, une fois par mois, ça fait du bien de s’accorder un moment de répit en se faisant servir un bon repas. Et, avec la petite dernière, qui ne tient pas en place, et les ados, qui ne jurent que par la pizza, le mieux est encore de se faire livrer !

Son profil ALLORESTO.fr : toujours aux petits soins pour ceux qu’ils aiment, ces parents apprécient leur rendez-vous mensuel avec les restaurants des environs, qui leur livrent une bonne pizza, un grand plat de spaghettis carbonara ou un couscous, à partager en famille bien sûr !

 

Le regard de Jean Pierre Corbeau, sociologue de l’alimentation: « Les clients des repas livrés à domicile s’inscrivent dans le modèle des « mangeurs pluriels » qui aiment la diversité et les sociabilités commensales et conviviales diverses. Ils sont aussi des mangeurs « gastrolastress », c’est-à-dire qui veulent s’octroyer un moment pour eux-mêmes en réduisant les contraintes culinaires : plutôt que de rationnaliser ce gain de temps dans l’espace de la vie productive, ils le mettent à profit pour jouir des autres, des loisirs, pour inverser le stress et décompresser tranquillement sans culpabiliser. »

 

Jean-Pierre CORBEAU est professeur de sociologie à l’université François Rabelais de Tours, chercheur associé au CETIA (Toulouse le Mirail) et responsable des licences professionnelles (initiales et apprentissage) de commercialisation des vins. Auteur en collaboration avec Jean-Pierre POULAIN : Penser l’alimentation. Entre imaginaire et rationalité, Privat/OCHA, 2002.

 

En savoir plus: www.ALLORESTO.fr